les-français-craignent-de-subir-le-meme-fiasco-que-la-finale-de-la-ligue-des-champions

Coupe du monde de rugby 2023 et JOP Paris 2024 : les Français méfiants en termes de sécurité

À l’approche de la Coupe du monde de rugby et des JO 2024, la capitale s’active pour organiser ces événements sportifs de grande ampleur. Or, le raté de la finale de la Ligue des Champions au Stade de France à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) fait craindre de nouveaux débordements. En témoigne le baromètre Fiducial-Odoxa, paru samedi 22 octobre 2022 : interrogeant un échantillon de 1005 Français, le sondage dévoile un sentiment d’insécurité prégnant. 58% des interrogés n’ont pas confiance dans le gouvernement pour assurer la sécurité de ces deux moments majeurs. 

58%-n-ont-pas-confiance-dans-la-securite-des-jo-2024
58% des interrogés n’ont pas confiance dans le gouvernement pour assurer la sécurité des JO 2024. © Paris 2024

Le fiasco de la finale de la Ligue des Champions

Premier constat, ce n’est pas tant la peur des attentats qui provoque la défiance chez les Français. Il s’agit plutôt d’une crainte de subir les mêmes incidents que lors de la finale de la Ligue des Champions le 28 mai 2022. Ce match opposant le Real Madrid à l’équipe de Liverpool avait été le théâtre de scènes chaotiques mêlant émeutes, agressions, fraude au billet et gaz lacrymogènes. 

Vols et affrontements entre supporters

Ainsi, 67 % des sondés pensent que la sécurité sera mal assurée en matière de prévention des vols, 62 % en matière de débordements (portiques forcés, jets d’objets, chants racistes…) et 61 % en matière d’affrontements entre supporters ou avec des casseurs.

les-français-craignent-de-subir-le-meme-fiasco-que-la-finale-de-la-ligue-des-champions
Les Français craignent de subir les mêmes incidents que lors de la finale de la Ligue des Champions le 28 mai 2022 au Stade de France à Saint-Denis. © Paris 2024

Insécurité dans les fans zones

Et ces inquiétudes se portent sur l’ensemble des lieux concernés par la Coupe du Monde de rugby et des JO. En tête, 68 % se déclarent inquiets de la sécurité dans les fans zones, qui permettent d’assister à la retransmission de l’évènement sur des écrans géants. « Certes elles sont contrôlées, mais elles ne bénéficient pas toujours du même niveau de sécurité que dans les stades », explique Odoxa.

Des entrées de stade mal gardées

Autre lieu qui suscite les appréhensions, l’entrée des stades (67 %) pose question en termes de sécurité, plus que dans les enceintes elles-mêmes. Les Français sont aussi inquiets pour la sécurité dans les transports (65 %) et dans les lieux touristiques (57 %), souvent visités par les spectateurs en marge des événements sportifs.

Une cérémonie d’ouverture sur la Seine

« Dans l’ensemble du dispositif de sécurité des Jeux Olympiques de Paris, la question de l’organisation de la cérémonie d’ouverture sur la Seine est particulièrement sensible », rappelle Odoxa. Souhaité par le comité d’organisation et annoncé par Emmanuel Macron, ce format pose de nombreuses questions de sécurité. Malgré tout, les Français souhaitent le maintien de la cérémonie d’ouverture sur la Seine (53 %) et pensent que la mairie, la préfecture et le gouvernement finiront par s’entendre (61 %) sur les questions de sécurité. 

Un sentiment de méfiance

« Les mois qui viennent seront donc essentiels pour éviter que ces événements ne soient boudés par les Français qui souhaitent participer à la fête, en se rendant dans les enceintes sportives ou encore dans les fans zones », estime l’étude. En effet, le sondage montre que si ce sentiment de défiance n’est pas contredit par des actions de sécurité convaincantes, une très nette majorité des sondés (72 %) pourrait renoncer à assister à des évènements comme la Coupe du Monde de rugby et les Jeux Olympiques de Paris.

Ségolène Kahn


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.