Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Contamination : le gouvernement publie des fiches adaptées à chaque métier concerné

Au nombre de quinze, ces fiches ont été conçues pour encourager les gestes barrières chez les employés qui continuent à travailler hors de chez eux. Par exemple, en désinfectant régulièrement les surfaces susceptibles d’être contaminées.

Une ouvrière porte un masque dans une usine à Shenzen.

Une ouvrière porte un masque dans une usine à Shenzen. © Carl Nenzen Loven pour Unsplash

De nombreux Français ont recours au télétravail pour se protéger du coronavirus. Cependant, certaines professions n’ont pas cette chance. Boulangers, transporteurs, logisticiens, caissiers, pharmaciens, agriculteurs… ces métiers demeurent essentiels au maintien de la société. Reste qu’en continuant à travailler, ces salariés s’exposent sévèrement au risque de contamination. Du coup, le ministère du Travail publie une série de fiches préventives pour sensibiliser chaque métier à ce risque sanitaire. 

Des gestes barrières

« La nécessaire continuité de l’activité économique ne doit pas se faire au détriment de la sécurité des salariés, insiste le ministère du Travail dans un communiqué. Dans tous les secteurs, les gestes barrière et les règles de distanciation sont la meilleure protection contre la propagation du Covid-19 ».

Trois fiches publiées

Depuis la date de mise en ligne vendredi dernier, trois fiches ont déjà été publiées. Elles concernent le travail en caisse, en boulangerie ainsi que la profession de chauffeur livreur. Sachant que, pour mener à bien cette campagne de prévention, le ministère a mis en place « une équipe d’experts pour répondre au double enjeu de continuité de l’activité économique et de protection des salariés ».

12 fiches en préparation

D’ici dix jours, douze autres fiches devraient paraître. Il s’agit des activités du secteur agricole et agroalimentaire, de la surveillance et sécurité, de la propreté, des crématorium et funérarium, la distribution de carburant et la chaîne aval automobile (réparation, nettoyage intérieur…), les plombiers, les cuisiniers, l’aide à domicile et les services à la personne, les ambulanciers ou encore les banques et assurances.

Un virus contagieux plusieurs heures sur une surface

En ce qui concerne les chauffeurs livreurs, la fiche met en garde ces derniers contre le risque de contamination des clés et de l’intérieur du véhicule. Pour désinfecter ces parties, le ministère préconise de préparer « un kit que chaque livreur prendra avant de partir: réserve d’eau et savon, serviettes à usage unique ou gel hydroalcoolique, lingettes, sacs-poubelle, papier toilette… ». Pour rappel, le virus reste effectif plusieurs heures sur les surfaces contaminées.

Une distance d’un mètre avec les clients

Du côté des caissiers, les experts recommandent notamment d’espacer au maximum les caisses ouvertes. Cela pourrait aussi passer par le maintien d’une distanciation sociale d’un mètre avec les clients, grâce à une signalétique au sol ainsi qu’avec un écran translucide. Les salariés devront disposer de gel hydroalcoolique ou des lingettes désinfectantes. Ils devront également désinfecter régulièrement leur poste de de travail. Sans oublier le tapis de caisse ou encore le clavier du lecteur de carte bancaire. 

Préférer le paiement sans contact

Quant aux boulangers, la fiche qui leur est dédiée souligne l’importance « d’attribuer dans la mesure du possible des outils de travail individuels ». Il y est également conseillé de « privilégier le paiement par carte bancaire sans contact et d’affecter si possible une personne exclusive pour l’encaissement ». Le but étant d’éviter que produits alimentaires et monnaie ne se contaminent mutuellement…

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion