Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Chutes de hauteur : 28 accidents mortels depuis le début de l’année

Depuis avril dernier où l’inspection du travail a annoncé ses objectifs afin de surveiller les chantiers et réduire les risques d’accidents, de nombreuses enquêtes et contrôles ont été réalisés. Parmi les priorités, réduire le nombre de chutes de hauteur.

Opérateurs sur un échafaudage d’un chantier de désamiantage d’une verrière d’un hippodrome

Opérateurs sur un échafaudage d’un chantier de désamiantage d’une verrière d’un hippodrome.
© Gael Kerbaol / INRS

C’est l’une des priorités des autorités : depuis le début de l’année, les chutes de hauteur ont provoqué 28 accidents du travail mortels. De fait, l’inspection du travail porte une attention particulière à ce risque et réalise depuis avril dernier de nombreux contrôles sur les chantiers. Il s’agit de vérifier que les dispositifs de sécurité imposés par la réglementation, comme la mise en place de garde-corps et d’échafaudages, sont bien respectés. 

La moitié des objectifs remplis

C’est en avril dernier que l’inspection du travail a annoncé ses priorités pour l’année 2019 au ministère de la Santé, avec un accent mis sur la sécurité dans le secteur du BTP. Plus de six mois après, le service du ministère du Travail dresse le bilan des contrôles qui ont été réalisés. Premier constat, les aspirations ont dû être revues à la baisse : sur les 300 000 interventions prévues, seules 147 607 ont été réalisées, soit la moitié de l’objectif annuel. 

182 accidents mortels

Globalement, ce sont 182 accidents du travail mortels (tous risques confondus) qui ont été recensés par l’inspection. Face à ce volume particulièrement inquiétant d’accidents mortels, l’instance a décidé d’ouvrir de nombreuses enquêtes. Il s’agit de vérifier que les dispositifs de sécurité sont bien respectés sur le chantier. De fait, ce sont plus de 5 600 enquêtes sur des accidents du travail qui ont été réalisées sur le 1er semestre 2019.

2 803 chantiers fermés

Au vu de ces résultats, on peut dire que les enquêtes n’ont pas été inutiles : les inspecteurs ont constaté à de très nombreuses reprises des situations de danger grave et imminent risquant d’entraîner un accident. Ce qui a donné lieu à 2 803 arrêts de chantiers ou d’activité ! 

318 chutes en hauteur en 2018

Du côté des travaux en hauteur, entre le 1er janvier et le 30 juin, ils ont occasionné 28 accidents du travail mortels. Absence de garde-corps, harnais mal attaché, échafaudage instable… il faut dire que les facteurs responsables d’un accident ne manquent pas. C’est pourquoi ce secteur fait l’objet d’une attention particulière de la part des pouvoirs publics qui, rappelons-le, ont fixé à 40 000 le nombre d’interventions prévues sur ce thème pour l’année 2019. Pour mémoire, les chutes en hauteur ont été à l’origine de 318 accidents l’année dernière dont 49 mortels selon la Direction générale du travail (DGT). 

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion