Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Caroline Fischer (KERMEL) :

Interview de la Directrice Marketing de KERMEL qui développe des solutions textiles destinées aux marchés publics, comme les Armées, les Forces de l’Ordre, les Sapeurs-Pompiers, et aux industries telles que la pétrochimie, du gaz, des mines, de la métallurgie ou de l’électricité

A quels marchés d’application s’adresse KERMEL ?

Les débuts de la société KERME remontent aux années 60, où, à la demande du Général Charles de Gaulle, le groupe Rhône-Poulenc a été sollicité pour développer une fibre thermostable destinée à protéger les tankistes, ou conducteurs d’engins blindés, contre la chaleur et les flammes. Depuis, la société KERMEL, devenue indépendante, a continué à développer des solutions textiles destinées aux marchés publics, comme les Armées, les Forces de l’Ordre, les Sapeurs-Pompiers, et aux ouvriers des industries telles que la pétrochimie, du gaz, des mines, de la métallurgie ou de l’électricité.

La fibre Kermel est un polyamide-imide, classée dans la famille des méta-aramides. Elle est donc ininflammable par nature et de façon permanente. Elle est utilisée par exemple dans les tenues de service et d’intervention (TSI) des sapeurs-pompiers ou les parkas de personnels de différentes raffineries.

KERMEL emploie aujourd’hui une centaine de personnes sur son site de production à Colmar, auxquelles s’ajoutent quelques salariés à l’étranger. Plus de 80 % de nos produits sont livrés à l’export et environ la moitié du Chiffre d’Affaires est réalisée hors Europe, ce qui est considérable.

Cependant, entre le producteur que nous sommes et le client final se situe la chaîne de nos partenaires textiles. Notre force commune réside dans l’Innovation, et nous consacrons plus de 5% de notre chiffre d’affaires en Recherche et Développement. Le focus est mis sur l’aspect qualitatif des performances en terme de résistance mécanique et de protection aux UV, et de meilleure travaillabilité de la fibre pour nos partenaires filateurs

Quelle est l’actualité de la société ?

Après une période de diversification de produits et de zones, KERMEL a décidé de se recentrer sur son cœur de métier, à savoir la production de fibres pour vêtements de protection. C’est l’activité historique de KERMEL, celle pour laquelle nous sommes connus sur les marchés et avec laquelle nous avons une forte valeur ajoutée.

Nous nous recentrons également sur les marchés et régions présentant le plus fort potentiel, à savoir l’Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada), l’Allemagne et les pays germanophones (Autriche et Suisse alémanique), la France et les pays francophones (Belgique, Suisse romande, Afrique du Nord) et l’Espagne. La commercialisation des produits Kermel sur le reste du monde se fait par l’intermédiaire d’agents.

Nous avons également décidé d’allouer un budget encore plus conséquent à la R&D afin d’améliorer les caractéristiques intrinsèques de la fibre ainsi que le niveau de qualité et de régularité de notre production.

 Quelles nouveautés ou innovations allez-vous présenter sur Expoprotection ? Quelles en sont les principales évolutions ?

Nous avons décidé de mettre en avant cette année sur notre stand la gamme de produits Kermel LCI (Laundering, Comfort, FR Inherent en anglais, correspondant au Lavage, Confort et Inhérent non-feu). Il s’agit d’une fibre multirisques qui répond aux normes arc électrique, chaleur et flamme, projection de métaux en fusion et liquide chimique avec bien entendu la propriété antistatique. Grâce à sa multi-protection et son niveau de confort élevé, le tissu Kermel LCI est parfaitement adapté aux différentes conditions de travail

Des dérivés de ce tissu seront présentés en avant-première sur le salon, comme la maille Kermel LCI ou encore une version multi-couches pour une protection à l’arc électrique classe 2 qui est issue de fibres recyclées. Lesquelles proviennent de la collecte, auprès de différents SDIS (service départemental d’incendie et de secours), de vêtements usagés. Une fois récupérés, ces EPI sont déstructurés et effilochés de manière à pouvoir réutiliser les fibres dans la fabrication de doublures et de non tissés.

Nous sommes convaincus que les utilisateurs de tout secteur industriel seront concernés et intéressés par ces innovations. Un parcours à destination des clients sera mis en place pour expliquer le processus de fabrication de la fibre jusqu’au vêtement en passant par le tissage.

Ceci afin de montrer l’importance de l’aspect qualitatif de la matière première jusqu’au produit final : le vêtement.

Nous exposerons également les nouveautés liées aux solutions pour sapeurs-pompiers telles que les tenues de service et d’intervention de type B1 et B2 selon le référentiel ASQUAL qui a été mis en place pour uniformiser au plan européen ces tenues. KERMEL organise par ailleurs sur son site de production des journées thématiques auxquelles sont invités les différents SDIS de France afin de mieux appréhender les besoins des utilisateurs et adapter son offre.

Commentez

Participez à la discussion