Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Cambriolages : Abus crée une barrière mécanique pour sécuriser les fenêtres

Les cambrioleurs s’introduisant bien plus souvent par la fenêtre qu’on ne le pense, au moyen d’un pied-de-biche, le fabricant de matériel préventif Abus a eu l’idée de concevoir un kit de sécurisation des fenêtres composé de verrous en acier trempé.

Verrous connectés, ultra résistants, blindages, interphones intelligents… le marché de la sécurisation des accès donne la priorité aux portes. Or, sur les 470 000 résidences victimes d’un cambriolage en 2016, c’est par la fenêtre que le cambrioleur s’est introduit, d’après les données Interstats du ministère de l’Intérieur. Avec pour modus operandi privilégié le fait de faire sauter le verrou de la fenêtre, sans la briser, au moyen d’un pied-de-biche ou d’un tournevis. Pour lutter contre ce phénomène, le fabricant Abus a imaginé un système de verrouillage des vitres dissuasif pour les cambrioleurs.

Dans la plupart des cas, les intrus ne brisent pas la vitre
10 secondes, c’est le temps requis pour ouvrir une fenêtre de l’extérieur. D’après les données de la police criminelle de Bavière en Allemagne, dans 68,2% des cas, les cambrioleurs font sauter le verrou au moyen d’un pied-de-biche. Et dans 12,2% des cas seulement, le malfaiteur ose briser la vitre. Parmi les autres moyens mis en oeuvre, s’introduire par une fenêtre entrebaillée est la méthode plébiscitée dans 8,6% des cas, ou bien par une fenêtre ouverte (5,9%) ou encore en perçant la serrure (5,1%).

Opposer une barrière mécanique à la tentative d’effraction
Face à ce constat, Abus a conçu un kit à trois niveaux de sécurisation, baptisé Lock-Zen, pour sécuriser le verrou des fenêtres. Le kit de cinq points, qui représente le plus haut niveau de sécurité, se compose d’une poignée verrouillable à clé, de deux verrous en acier trempé à fixer sur la partie horizontale basse de la fenêtre, ainsi que de deux renforts de paumelles. Ces éléments ont pour objectif de parer aux tentatives de dégondage du vantail ou d’ouverture en poussant la vitre.

Une solution économique
Quant au kit de trois points renforcés, dédié aux fenêtres à double battant, il est constitué d’une poignée verrouillable à clé et de deux verrous également en acier trempé gérés par une même clé. Enfin, le kit à trois points, le plus basique et le plus économique (49 euros), comporte une poignée verrouillable par bouton-pression ainsi que deux verrous bloquants.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion