Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Bouyer, porte-voix des situations d’urgences

La sonorisation des villes est en marche. Le français Bouyer y contribue avec des systèmes d’alarmes sonores qui avertissent clairement les foules de la survenue d’un incendie, d'un séisme ou de tout autre événement urgent. Des dispositifs déjà éprouvés dans les ERP.

En cas d’incendie mais aussi de toute autre situation d’urgence, les sirènes trouvent souvent leurs limites dès lors qu’il faut indiquer à la foule et aux sauveteurs quels accès emprunter. D’où l’intérêt des systèmes électroacoustiques qui permettent soit de communiquer en direct soit d’envoyer des messages audio pré enregistrés. Un marché sur lequel s’est positionné le français Bouyer installé à Montauban, dans le Tarn-et-Garonne. L’entreprise conçoit et fabrique des équipements électroacoustiques certifiés NF EN 54 (pour la détection et l’alarme incendie) et EN 54-24 (systèmes de haut parleur d’alarme vocale). .

En 2014, cette PME filiale du groupe DEF a été choisie par Thales dans le cadre d’un contrat conclu avec la ville de Mexico pour livrer 5.000 amplificateurs et quelques 10.000 haut-parleurs. Cette sonorisation à grande échelle d’une mégalopole est une première dans le monde. « Elle permettra d’une part de prévenir et gérer la foule en cas de catastrophe naturelle (séisme, inondation, etc) mais aussi de pacifier l’une des grandes villes les plus dangereuses du monde car les haut-parleurs sont couplés à des caméras vidéo, souligne Stéphane Lacrampe, directeur des opérations de Bouyer. Notre contrat s’étendra jusqu’en 2017, pour l’heure nous avons livré un tiers des équipements », indique le représentant de l’entreprise. »

8 millions d’euros. Comptant une soixantaine de salariés, cette PME enregistre une forte croissance en France et à l’étranger de ses activités sécurité. Cette part a doublé entre 2013 et 2014 puisqu’elle représente 40% de son chiffre d’affaires. « Nos ventes se sont élevées à 8 millions d’euros (dont plus de 30% à l’export) pour une soixantaine de salariés en 2014 ». Outre la sécurisation urbaine, Bouyer fournit aussi des systèmes d’alarme sonore pour équiper l’intérieur et l’extérieur de grands ERP comme des aéroports, musées, supermarchés et hypermarchés. « Nous équipons également des établissements de taille plus modeste, nous allons d’ailleurs lancer en juin 2015 un nouveau coffret compact de sonorisation qui se fixe au mur ». Plus compact et prêt à être posé grâce à son précâblage, ce boîtier d’alarme EN-54 baptisé Vulca Voice gère 4 zones différentes et indépendantes. Il envoie des messages vocaux préenregistrés en une quinzaine de langues afin d’indiquer s’il s’agit d’un incendie, d’une fuite de gaz, d’une alerte à la bombe, etc. Surtout, le responsable de l’établissement dispose d’un micro qui lui permet d’orienter et de rassurer la foule, comme dans le métro ou les hôpitaux.

Eliane Kan

Commentez

Participez à la discussion