Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Bodysens vient de lancer un terminal radio intégrant un détecteur d'immobilité

Ce fabricant français étoffe sa gamme de terminaux radio avec un modèle dont la portée est de 2.000 mètres. Destiné notamment au travail en milieu confiné, cet équipement permet à trois personnes de dialoguer en mode conférence En outre, ce terminal PTI (Protection du travailleur isolé) intègre un capteur d'immobilité afin d'alerter les équipes en cas de malaise.

Quel est le point commun entre les pompiers et les opérateurs travaillant en industrie chimique ou pétrolière, dans la collecte des déchets ou dans les réseaux d’assainissement ? Ces professionnels peuvent opérer en milieu confiné où les dégagements gazeux sont susceptibles de provoquer de graves accidents, parfois mortels. Habituellement, les intervenants opèrent en équipe. Mais ils n’ont souvent pas de moyens de communication. Et ceux qui sont pourvus de terminaux ne peuvent pas en général communiquer en full duplex. Or dialoguer à plusieurs en mode conférence peut se révéler vital en cas de malaise par exemple.

Bodysens s’est fait connaître avec sa cagoule connectée

C’est d’ailleurs ce que propose le terminal radio main libre « Appi-Com » conçu et développé par le français Bodysens. Créée en 2009 par deux ingénieurs Denis Coulon (président) et Laurent Bayard (directeur général), cette entreprise d’ingénierie est spécialisée dans le suivi des personnes avec des produits qu’elle conçoit et fabrique. Elle s’est d’ailleurs fait connaître des professionnels des secours grâce à sa cagoule communicante qui mesure, entre autres, la fréquence cardiaque ou la température corporelle. Les données sont transmises à un logiciel qui suit en temps réel l’état de santé des soldats du feu et les opérateurs en milieu confiné.

La nouvelle version du terminal radio intègre un détecteur d’immobilité
Les professionnels qui ont testé la fameuse cagoule ont d’ailleurs suggéré à l’entreprise l’idée de cet appareil radio d’urgence. L’Appi-Com est pourvu d’un bouton d’appel qui permet de créer très rapidement un réseau autonome pourvu de 16 canaux. Dès lors, jusqu’à 10 personnes peuvent s’y connecter mais seules trois d’entre elles peuvent se parler simultanément en full duplex comme si elles étaient en conférence à trois, les autres personnes se contentant d’écouter. Plusieurs modèles ayant une portée allant jusqu’à 1.000 mètres sont proposés dont une version Atex. « Nous venons de lancer une nouvelle version qui offre une portée de 2.000 mètres et qui intègre un détecteur d’immobilité », fait valoir Alexis Got, le commercial en charge de l’Appi-Com LR (Long Range).

Autonomie de 9 heures
Comme la version précédente, ce nouveau modèle radio mains-libres et étanche (norme IP67) peut être connecté à des oreillettes ou à des écouteurs intra-auriculaires qui embarquent un haut parleur et un micro. Grâce à sa batterie lithium polymère, son autonomie est de 9 heures en communication et 10h en écoute. Le modèle LR est disponible depuis le début du mois. Il est actuellement présenté sur le congrès national des sapeurs-pompiers de Tours. « Le prix de l’appareil radio LR s’élève à 1.000 euros l’unité tandis que la valise embarquant trois terminaux est vendue 3.400 euros », indique Alexis Got qui annonce, pour l’an prochain, un nouveau modèle Atex longue distance. Ce dernier intéressera sûrement les industriels qui ont confié à Bodysens leur volonté d’équiper leurs collaborateurs de terminaux radio afin de limiter les risques d’accidents.

Eliane Kan

En appuyant sur le bouton central
quelques secondes suffisent
pour créer un réseau virtuel.
© Bodysens
En appuyant sur le bouton central
quelques secondes suffisent
pour créer un réseau virtuel.
© Bodysens

Commentez

Participez à la discussion