Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

Barres anti-panique : Dom concilie design et sécurité

IssuDom mise sur le look et propose des cross-bars et des touch-bars de différentes couleurs, adaptables à n’importe quel environnement.

Dans les Etablissements recevant du public (ERP), l’une des obligations relatives à la protection des personnes est d’assurer leur évacuation. Pour y parvenir, les portes sont censées s’ouvrir de l’intérieur par simple poussée. La nouvelle gamme de barres anti-panique de Dom, entreprise française basée à Saint-Dizier (52) spécialisée dans la quincaillerie du bâtiment (CA 2012 : 11,4 millions d’euros), décline ses touch-bars (barres d’enfoncement) et ses cross-bars (barres basculante) en version serrures 1, 2 ou 3 points.Personnalisable. « Les barres anti-paniques sont soumises à des normes très strictes, explique Patrice Périnet, responsable du bureau d’études de Dom. Notre gamme se distingue par son design grâce auquel les barres s’intègrent à tous les projets architecturaux. » Les produits sont donc disponibles en monochromes : blanc, noir, ton aluminium, ou, pour un look plus élaboré, en bicolor (ton aluminium + rouge, vert, vert anis ou autre teinte sur demande). « En plus de la gamme IssuDom, nous avons revu le design de tous nos produits pour apporter une cohérence d’ensemble », argue Patrice Périnet.

Les barres anti-panique de cette nouvelle gamme IssuDOM s’adaptent à n’importe quelle porte de secours et de communication en aluminium, acier, bois, verre et PVC. « Dotées de coffres réduits dont le faible encombrement offre plus de passage libre, elles s’installent aisément sur des profils étroits », ajoute Patrice Périnet.

En perfectionnant l’apparence, Dom ne délaisse pas pour autant la sécurité. Coupe-feu en standard, les barres IssuDom sont certifiées EN1125 : 2008 en grade 7, le plus élevé, avec essais d’endurance réussis sur plus de 200.000 cycles d’ouverture/fermeture. Cette nouvelle gamme répond donc aux attentes des architectes qui souhaitent concilier respect des normes de sécurité et harmonie esthétique de leurs réalisations.

Caroline Albenois

Commentez

Participez à la discussion