Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

AT/MP : les chiffres 2009 de l’Assurance Maladie-Risques Professionnels

En 2009, elle a pris en charge plus de 1 200 000 sinistres dont 800 000 avec arrêt de travail (accidents du travail, de trajet et maladies professionnelles)…

L’Assurance Maladie-Risques Professionnels vient de communiquer les chiffres de la sinistralité en 2009 et le bilan de ses actions pour la prévention des risques en entreprises. En 2009, elle a pris en charge plus de 1 200 000 sinistres, dont 800 000 avec arrêt de travail (accidents du travail, de trajet et maladies professionnelles).
2009 est aussi la première année d’exécution du plan national d’actions coordonnées (PNAC) de l’Assurance Maladie-Risques Professionnels qui vise à réduire, sur quatre ans, la sinistralité de quatre risques : les cancers professionnels, les troubles musculosquelettiques, le risque routier et les risques psychosociaux – et trois secteurs d’activité à forte sinistralité : le BTP, l’intérim et la grande distribution.

 

Selon ce rapport, l’année 2009 a enregistré une diminution de 7,5 % du nombre d’accidents du travail par rapport à l’année 2008. Par ailleurs,  le nombre des nouvelles incapacités permanentes et le nombre de décès consécutifs aux accidents de travail sont aussi en diminution en 2009, ainsi que le nombre de journées d’incapacité temporaire de travail, qui affiche une baisse en 2009 après avoir augmenté pendant les trois années précédentes (baisse de 1,9 % entre 2008 et 2009).

 

De leur côté, les accidents de trajet continuent à croître. Leur nombre s’inscrit à la hausse sur les cinq dernières années ; en 2009, la progression est de + 6,8 % par rapport à 2008. Après une période de stabilité, la fréquence des accidents de trajet a augmenté en 2009 pour s’établir à 5,1 accidents pour 1000 salariés.

 

Enfin, entre 2008 et 2009, le nombre des maladies professionnelles stricto sensu a augmenté de plus de 8%.

 

> Le rapport est consultable ici

Commentez

Participez à la discussion