Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Anaveo passe entre les mains de Bridgepoint

Après Shimtech, Siblu ou encore Quotient Clinica, l’investisseur en capital-développement Bridgepoint s’offre l’un des principaux fournisseurs français de solutions de sécurité, Anaveo. Une transaction orchestrée avec la banque d’investissement Bpifrance et le groupe d’investissement Paluel Marmont.

Avec un chiffre d’affaires de plus de 50 millions d’euros et une croissance annuelle de 25% depuis 15 ans, le fournisseur lyonnais de solutions de sécurité Anaveo a su séduire l’un des plus gros investisseurs européens en capital-développement, Bridgepoint Development Capital (BDC). Cette acquisition s’est effectuée avec la branche Mid-Cap (qui, en l’occurrence, concerne les entreprises dont la capitalisation est moyenne, en comparaison à une branche Large-Cap pour les grandes entreprises ou Small-Cap pour les PME et TPE) de BDC. Si le montant n’a pas été dévoilé, l’on sait que la valeur des affaires Mid-Cap de BDC est comprise entre 20 et 150 millions d’euros, avec pour ticket d’entrée des sommes de 10 à 75 millions d’euros en moyenne. De quoi se donner une idée de l’apport reçu par le numéro un français des solutions de sécurité. Dans cette transaction, se sont également associés les ténors de l’investissement à savoir la banque d’investissement Bpifrance ainsi que Paluel Marmont, un groupe d’investissement spécialisé dans le développement des PME.
« Anaveo est devenu l’interlocuteur privilégié des entreprises pour ses solutions de sécurité. Aussi, mes associés CM-CIC, Garibaldi Participations, Viveris et moi-même considérons que la cession du groupe était devenue opportune. Nous avons choisi Bridgepoint en tant que nouvel actionnaire majoritaire d’Anaveo, pour sa parfaite compréhension stratégique de l’environnement du groupe. Nous sommes convaincus qu’Anaveo est désormais parfaitement positionné pour relever de nouveaux challenges ambitieux », déclare Paul Surand, le fondateur et actionnaire majoritaire de la société. « Le soutien qu’offre notre partenariat avec Bridgepoint va nous permettre d’accélérer notre développement sur de nombreux nouveaux marchés à un moment où nous concentrons nos efforts pour poursuivre notre croissance organique et accélérer notre stratégie de croissance externe », ajoute Grégory Louis, le Président d’Anaveo.
Fondée en 1995, la société, qui se présente comme le leader tricolore des solutions de sécurité telles que la vidéosurveillance, le contrôle d’accès et la détection d’intrusion, se charge de la surveillance de près de 8.000 sites en France, en employant à ce titre 250 personnes. Elle possède des bureaux en Espagne, en Pologne et en Italie. Et, dans sa stratégie d’internalisation, la PME s’est notamment dotée d’une filiale en Chine pour effectuer en direct ses approvisionnements. Puis, l’entreprise basée à Champagne-au-Mont-d’Or, dans le Rhône, avait été achetée par Paul Surand actionnaire majoritaire jusqu’à sa vente à Bridgepoint, le 7 janvier dernier. Les investisseurs CM CIC , Garibaldi Participations et Viveris, minoritaires au capital, ont également fait leur sortie à l’occasion de cette dernière opération.
« Anaveo a démontré une croissance organique à deux chiffres ces dernières années et a dépassé la performance financière de la moyenne des entreprises positionnées sur son segment de marché à l’heure où l’expertise, la fiabilité et la facilité d’utilisation sont de plus en plus importantes pour son cœur de clientèle dans le secteur retail [commerce de détail N.D.L.R.]. Ce secteur, encore très fragmenté, ouvre ainsi de réelles perspectives pour accroître ses parts de marché et saisir les opportunités existantes pour élargir son offre auprès d’entreprises, de collectivités locales ainsi qu’à de nombreux autres secteurs », commente Olivier Nemsguern, associé responsable de Bridgepoint Development Capital en France.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion