campagne-de-sensibilisation-de-la-dir-nord-ouest

Agents de la routes : le ministère des Transports lance la campagne « Respectez leur travail, respectez-les »

Jets d’objets, insultes, intrusions dans des balisages, agressions physiques… Sur la route, les agents en charge de la maintenance des réseaux sont victimes de nombreuses incivilités. Pour y mettre un terme, le ministère des Transports vient de donner le coup d’envoi d’une campagne nationale de sensibilisation à l’égard des agents des directions interdépartementales des routes (DIR). Sous le slogan « Respectez leur travail, respectez-les », Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports, souhaite valoriser la profession de ces agents tout en rappelant aux usagers les sanctions auxquelles ils s’exposent.  

campagne-de-sensibilisation-de-la-dir-nord-ouest
Campagne de sensibilisation de la Direction interrégionale des routes (DIR) du nord-ouest. © DIR nord-ouest

3 900 agents sur les routes

Depuis le 15 septembre et jusqu’au 1er octobre, la campagne vise à soutenir les 3 900 agents des DIR qui interviennent quotidiennement sur l’ensemble du territoire pour la maintenance des routes. Les incivilités dont ils font l’objet s’avèrent d’autant plus injustes que ces agents œuvrent pour la sécurité de chacun. 

Sécuriser les routes

De fait, ces agents au gilet orange fluo réalisent des missions souvent périlleuses et déterminantes pour l’entretien de l’infrastructure routière. Parmi les 800 0000 interventions réalisées par an, ils doivent par exemple baliser les chantiers, intervenir sur les chaussées, les ponts ou encore les aires de service. Ils sont également chargés de la sécurisation des zones d’accidents, ou encore d’assurer la viabilité hivernale.  

campagne-de-sensibilisation-de-la-dir-centre-est
Campagne de sensibilisation de la Direction interrégionale des routes (DIR) du centre-est. © DIR centre-est

Insultes et coups

Outre le risque élevé d’accident durant leurs interventions, les DIR font donc l’objet de nombreuses incivilités qui varient de l’agression verbale (insultes, menaces, intimidations et propos agressifs) aux agressions physiques. Comme en témoigne le communiqué du ministère qui cite des crachats, des jets d’objet, des menaces physiques au moyen d’un véhicule voire des coups. Pire encore, certains automobilistes vont jusqu’à ne pas respecter le balisage posé sur les routes, et donc mettre en danger les intervenants. 

Pousser les usagers au respect

« A travers cette campagne j’ai souhaité rappeler mon engagement et mon soutien aux agents de nos DIR, victimes de ces incivilités. Nos agents des routes participent, au quotidien, au service public des transports. Ils protègent tous les usagers de la route. Leur travail est essentiel et doit être respecté », revendique Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports. 

Une amende jusqu’à 45 000 euros

Outre la bannière « Respectez leur travail, respectez-les », le ministère rappelle que des délits comme menacer les agents de l’Etat, les intimider ou porter atteinte à leur intégrité physique sont passibles d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende. Espérons que la dissuasion soit suffisante… 

Ségolène Kahn


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.