le-projet-actsupply-encourage-les-collaborations

ACT’Supply : un vaste projet pour améliorer les conditions de travail dans la logistique en Bretagne

Pour améliorer les conditions de travail dans les métiers de la logistique, les enjeux de santé au travail concernent tant l’entreprise que ses clients et fournisseurs. Partant de ce principe, huit entreprises bretonnes du transport, de la logistique et de la chaîne d’approvisionnement issues du réseau Bretagne Supply Chain (BSC) se sont alliées à la Carsat Bretagne. En résulte ACT’Supply, un projet collaboratif innovant qui vise à améliorer les conditions de travail des métiers de la logistique en Bretagne. 

le-reseau-bsc-s-associe-a-carsat-bretagne
Le réseau Bretagne Supply Chain s’associe à la Carsat Bretagne pour améliorer les conditions de travail du secteur en Bretagne. © BSC

Des causes externes impactant le travail

Dans les métiers du transport, de la logistique et de la Supply Chain, 50 % des causes de dégradation des conditions de travail ne peuvent pas être résolues par l’entreprise seule. Elles impliquent aussi les clients et les fournisseurs selon Bretagne Supply Chain (BSC). Délais, conditionnements, formats de données… les opérateurs sont quotidiennement exposés à des exigences clients ou des contraintes fournisseurs qui peuvent dégrader leurs conditions de travail. 

le-projet-actsupply-encourage-les-collaborations
Le projet ACT’Supply encourage la collaboration entre les entreprises, leurs clients, fournisseurs et partenaires institutionnels. © BSC / Korber

Favoriser le dialogue

D’où le projet ACT’Supply qui encourage la collaboration de plusieurs partenaires opérationnels dont la Carsat Bretagne et huit entreprises pionnières bretonnes issues du réseau BSC, à savoir: Cazigou, DistriCenter, Fideli Course, Le Nouy, Maison Brieuc, Menuiserie Guénéo, Transports Gicquel et Transports Mesguen. Le but : identifier l’impact des causes externes, co-développer des outils pour améliorer les conditions de travail. Mais également favoriser le dialogue entre les clients et les fournisseurs. Ce projet devrait durer jusqu’à fin 2024. 

Ségolène Kahn


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.