Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Abloy raffermit son positionnement dans le contrôle d'accès électro-mécanique

Le constructeur complète son offre avec deux nouveaux modèles dédiés à la sécurité des accès aux bâtiments industriels et tertiaires. A savoir une porte anti-effraction ainsi qu'une serrure motorisée.

Spécialisé dans les systèmes de sécurité électro-mécaniques, Abloy, qui fête ses dix ans cette année, vient d’enrichir sa gamme de deux nouveaux modèles. A savoir la porte anti-effraction Secudoor Evo ainsi que la serrure motorisée, Bigsur Evo qui ont été conçus dans son usine d’Oust-Marest dans la Somme.

Une porte multi-protection
Pour sa part, le modèle Secudoor Evo a été imaginé pour résister non seulement aux effractions et aux incendies mais aussi aux balles. Pour cela, le bloc-porte combine de nombreuses certifications. A commencer par la norme européenne EN1627 relative à la résistance à l’effraction. Dans ce cadre, retenons en particulier les modèles CR3 capables de résister durant 5 min ainsi que les CR4 à la résistance de 10 min. Ajoutons à cela la norme EN1522 qui garantit une protection contre les balles ou encore la certification A2P Locaux techniques relative à la résistance à l’effraction pour des bâtiments tertiaires ou industriels et face à des cambrioleurs expérimentés. Enfin, retenons la possibilité d’obtenir une version coupe-feu qui se décline sur le modèle CR3, capable de résister durant 30 min aux flammes, et le CR4, durant une heure.

Une serrure motorisée
Encastrée dans son ouvrant, la porte est équipée d’une serrure motorisée 4 points ainsi que d’un pêne demi-tour. Lequel assure que la porte restera bien close en toutes circonstances (absence de personnel, panne ou coupure de courant). De même, ce système qui permet d’aligner la serrure et sa gâche, garantit le reverrouillage en évitant tout risque de rebond lors de la fermeture de la porte. Autre caractéristique : les trois éléments qui constituent la serrure à savoir le moteur, la clef et le bouton d’urgence sont indépendants. De cette manière, une porte ne peut rester bloquée inopinément. Afin d’être sûr de la fiabilité du verrouillage, trois détecteurs ont été mis en place : infrarouge, magnétique ainsi qu’une sortie du pêne demi-tour dans la gâche. Côté pratique, le déverrouillage s’effectue en 0,5 seconde, donc sans avoir à patienter. Enfin, le système peut supporter un usage intensif sans en être amoindri.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.