Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Un nouveau traceur vidéo et audio pour les agents de sécurité

A porter clipsé sur l’uniforme, cet appareil, capable de filmer et d’enregistrer une scène, a pour mission de dénoncer une infraction à la loi en apportant une preuve irréfutable. Dans la plupart des cas, il est surtout dissuasif...

Depuis quelques années, les caméras-piéton se démocratisent auprès des forces de l’ordre. Et pour cause : ces appareils, qui s’accrochent directement au veston, fournissent des preuves tangibles en cas d’incident. Ce qui suffit en règle générale à dissuader un individu mal intentionné. Conscients de l’ampleur potentielle de ce marché face aux besoins du secteur de la sécurité, les fabricants de caméras s’intéressent de plus en plus aux enregistreurs vidéo et audio portables à destination des agents de sécurité. La filiale Speech Processing Solutions du géant Philips vient justement de commercialiser son premier enregistreur mobile, le VideoTracer DVT 3120.

Microphone et caméra de précision
Principal enjeu de ce type d’appareil : délivrer une image précise et nette. En effet, plus les détails sont vifs, plus ils peuvent garantir la fiabilité de la preuve. Dans le cas du traceur de Philips, l’image est Full HD (1.080 pixels) et l’ouverture angulaire est de 170°. « Son mode de vision nocturne offre un enregistrement vidéo de haute qualité même dans des conditions de faible luminosité », indique Thomas Brauner, PDG de Speech Processing Solutions.

Des fonctions d’enregistrement avancées
Par ailleurs, la caméra bénéficie d’un capteur de mouvement dont la fonction consiste à activer l’enregistrement vidéo dès qu’un objet entre dans le champs, mais aussi de fonctions de pré et post-enregistrement. De quoi permettre à l’utilisateur de capter spontanément les moments-clés d’une situation, même si le bouton d’arrêt a été activé auparavant. Chaque événement étant enregistré selon sa date, son heure, son identifiant ID ainsi que sa géolocalisation.

Une résistance à la pluie
Du fait que les agents de sécurité œuvrent souvent en extérieur, leurs traceurs doivent pouvoir résister aux intempéries. Pour garantir sa résistance, le fabricant a inséré son appareil dans un boîtier étanche à l’eau. En outre, une batterie dotée d’une autonomie de 9 heures a également été ajoutée.

Ségolène Kahn

Commentez

Participez à la discussion

Suivez-nous