Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Sûreté et sécurité

Strasbourg affiche un des plus bas taux de vol de cycles au monde

Présente dans l'index mondial des villes cyclables publié par l'assureur Coya, la ville alsacienne fait figure de bon élève en matière de sécurité. Le nombre de vols et de blessés y est le plus bas, comparé à ses homologues.

Quelles sont les villes les plus sûres pour les cyclistes, aussi bien concernant le vol de vélos que les risques routiers ? Cette question fait partie des différents critères retenus par l’assureur Coya pour établir son index mondial des villes cyclables 2019. Sur les 90 communes passées au crible, 20 ont été retenues sur des critères allant de la météo aux infrastructures, en passant par le pourcentage d’usagers et la sécurité. Laquelle englobe la mortalité, les blessés et les vols de cycles. Dans la catégorie sécurité, la ville d’Anvers (Belgique) se hisse au premier rang avec un score de 77,05 (pour 100 000 usagers). De leur côté, Strasbourg et Bordeaux, seules villes françaises à figurer dans l’index (respectivement aux 12e et 13e places) obtiennent des scores de 82,73 et 89,01.

Utrecht en tête de l’index

Toutes catégories confondues, la première place de l’indice des meilleures villes cyclable revient à Utrecht (Pays-Bas). La commune connaît un important pourcentage de cyclistes (51%). Revers de la médaille, pour 100 000 usagers, le nombre de morts y est de 1,94. Un chiffre qui contraste avec celui qu’enregistre Auckland (Nouvelle-Zélande), à savoir 0,25 – soit le chiffre le plus bas du baromètre. 31% des habitants de la ville néo-zélandaise y pratiquent le vélo. Pour autant, son niveau d’insécurité atteint 94,54 alors qu’il est de 82,46 à Utrecht.

A Strasbourg, peu de blessés et de vols
En matière de vols, la ville la plus touchée est Montréal (Canada) où 18,20% de la population se déplace à vélo. Le nombre de cycles volés est le plus élevé de l’indice, avec 94,79 (pour 100 000), contre 61,80 pour Strasbourg qui affiche le chiffre le plus bas. Dans cette ville où 16% de la population pratique le vélo, le nombre de morts est de 0,63 et celui des blessés de 267,57. Une performance de l’index qui surpasse celle d’Insbruck en Autriche (1 329,96). Bordeaux non plus n’a pas à rougir quant au nombre de blessés parmi ses cyclistes : 305,14 cas. Espérons que ce score encourage les vocations car, actuellement, la ville ne compte que 10% d’usagers du cycle, soit le pourcentage le plus faible de l’index.

Eliane Kan

Commentez

Participez à la discussion

Suivez-nous