Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Santé et qualité de vie au travail

Les CSPS bretons, chefs d’orchestre de la prévention sur les chantiers

Depuis juin 2014, l’agence Bretagne de l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP) initie des rencontres avec les Coordonnateurs sécurité et protection de la santé (CSPS) de la région. Ces interlocuteurs, désignés par un maître d’ouvrage ont pour mission d’orchestrer, sous l’angle sécurité, les activités, des entreprises sur les chantiers de construction ou de rénovation.

Les rencontres organisées par l’agence Bretagne de l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP) offrent aux Coordonnateurs sécurité et protection de la santé (CSPS) l’occasion de se réunir pour partager leur expérience et de contribuer à l’amélioration globale des conditions de travail sur leurs chantiers. C’est un moment d’échanges privilégié entre coordonnateurs, un partage de bonnes pratiques transposables et une réflexion commune sur des problématiques collectives. « Je reste convaincue que les CSPS, du fait de leur proximité avec les maîtres d’ouvrage et les maîtres d’œuvre, sont des acteurs privilégiés pour favoriser l’amélioration de la prévention et des conditions de travail de nos entreprises et de leurs salariés sur les chantiers du BTP », explique Agnès Nicolay, chef d’agence l’OPPBTP Bretagne.

Impliquer l’ensemble des acteurs de la construction . Les conditions d’exécution des chantiers, en matière de prévention, dépendent largement des décisions prises en amont de la construction d’un ouvrage, dès l’élaboration du projet. Celles-ci impactent aussi bien les modes opératoires mis en œuvre pour la réalisation de l’ouvrage que ceux établis pour en assurer la maintenance. Le rôle d’interface du CSPS entre les différents acteurs prend alors toute son importance. Et ce, d’autant plus lorsqu’il est amené à intervenir dès la phase de conception, d’étude et de préparation du projet. Chaque étape d’une construction est importante que ce soit l’avant, le pendant et l’après. « La prévention, c’est tout autant anticiper et veiller à la mise en œuvre des préconisations, qu’analyser l’impact d’une organisation afin de confirmer ou de tendre à une meilleure compétence globale d’un point de vue économique, technique et social », souligne Agnès Nicolay.

Un maître-mot : échanger. Enfin, il est important que tous les acteurs de l’acte de construire se connaissent, se rencontrent et puissent échanger. Les entreprises de bâtiment et de travaux publics sentent ainsi qu’il y a une mise en commun des moyens pour que tous aillent dans un même sens positif. C’est un bénéfice pour l’entreprise, ses salariés et c’est profitable à l’ensemble des acteurs de la construction. Ces rencontres, hors cadre spécifique de chantier, favorisent des échanges qui, au fil du temps, permettront d’homogénéiser la pratique du CSPS qui nécessite, par exemple, une veille réglementaire en continue. Conformément aux orientations stratégiques nationales (Plan Horizon 2015) et régionales (Plan régional de prévention Bretagne) de l’OPPBTP, il a été décidé d’expérimenter le pilotage, l’organisation et la tenue de rencontres professionnelles avec les CSPS de la région Bretagne.
Grâce à ces rencontres, l’OPPBTP réunit un nombre important de CSPS, permettant ainsi aux coordonnateurs d’échanger et de partager leur expérience, à l’OPPBTP de leur apporter son expertise en conseil, de leur présenter les outils mis à disposition – notamment le site internet preventionbtp.fr, source d’information riche et actualisée par une veille juridique et technique. La première réunion de mise en place s’est déroulée en juin 2014 et a regroupé 16 participants. Au mois de novembre, une seconde réunion thématique, portant sur l’amiante, a rassemblé 30 coordonnateurs. La prochaine se déroulera en avril 2015. Les sujets abordés seront le plomb et les interventions en milieu occupé.

De nombreux sujets en perspective. Afin de sélectionner les thématiques les plus appropriées, un questionnaire a été adressé aux CSPS avant la première rencontre. Et les sujets sur lesquels ils souhaitent échanger sont nombreux. Citons le risque chimique (amiante, plomb) , les retours d’expérience sur des opérations (réussies ou non ), la jurisprudence en lien avec les CSPS, les installations de chantier, le rôle des maîtres d’ouvrage et des maîtres d’œuvre , l’organisation des Collèges inter-entreprises de sécurité, de santé et des conditions de travail (CISSCT) , la mise en commun de moyens de manutention . Vaste programme.

Erick Hahensen

Commentez

Participez à la discussion

Suivez-nous