Gérer les risques
Aujourd'hui et demain

Risques industriels et environnementaux

A la tête d'une petite équipe de chercheurs,

Eric Cattan de l'Institut d'électronique, de microélectronique et de nanotechnologie de l'université de Valenciennes a réalisé un nano drone, appelé Objet volant mimant l'insecte (OVMI),

qui sera destiné notamment à la surveillance et à l’inspection des sites industriels et à la protection des personnes. Qu’est ce qui fait la spécificité de votre prototype ? A ma connaissance, il s’agit plus léger des drones volants car il ne pèse que 20 milligrammes pour une envergure de 3 cm, chaque aile faisant 1 cm. A taille comparable, Robobee, le célèbre prototype du professeur Wood de l’Université d’Harvard (USA) est quatre fois plus lourd. 

En revanche, il vole déjà. Ce qui n’est pas encore le cas de notre Ovmi qui imitera le vol d’une mouche. C’est à dire, ses ailes, en polymère, effectueront de rapides battements accompagné d’une légère torsion. A quelles technologies faites vous appel ? Et où en êtes vous en terme de développement Notre drone est réalisé par photolithographie et gravures, il s’agit de technologies utilisées habituellement pour produire des microprocesseurs, mémoires et autres microsystèmes. Quant aux capteurs et actionneurs, ils sont issus de la micromécatronique combinaison de la mécanique et de la microélectronique.

Commentez

Participez à la discussion

Suivez-nous