Gérer les risques aujourd'hui et demain

Vidéosurveillance : Hikvision accélère sur l’Intelligence Artificielle

22-10-2018

Premier fabricant mondial (en volume d’affaires et force commerciale) de solutions de vidéosurveillance, le groupe Hikvision compte 20 000 collaborateurs dans le monde. Sa mission ? Développer des solutions de vidéosurveillance intégrant caméras, enregistreurs et logiciels de gestion à destination des particuliers et des professionnels. Ses récentes innovations produit portent notamment sur l’Intelligence Artificielle. Décryptage !

Jean-Marie de Troy, directeur commercial chez Hikvision. © HIKVISION

Depuis son implantation en France en 2012, Hikvision réalise une croissance de chiffre d’affaires de l’ordre de +40 à 50% par an. « Chaque année, nous apprenons à mieux connaître nos clients et nous les faisons évoluer vers des produits plus complexes et plus performants. Nous ne sommes pas un simple vendeur de solutions de vidéosurveillance. Nous apportons du conseil et réalisons des POC (Proof of Concept) pour vérifier que le produit convient bien aux problématiques des utilisateurs » explique Jean-Marie de Troy, directeur commercial chez Hikvision.

Domaines d’application

L’Intelligence Artificielle disrupte de nombreux secteurs, et la vidéosurveillance n’échappe à la règle. En début d’année, Hikvision a réalisé un truckshow pour présenter ses nouveaux produits et solutions dans quinze villes de France. Ont notamment été révélées les applications de l’IA dans la vidéosurveillance :

 

  • Dispositifs de reconnaissance faciale
  • Dispositifs permettant de définir plus précisément et avec fiabilité une intrusion dans une zone (les processeurs utilisés apprennent à la caméra à faire la différence entre objets, animaux, humains…)
  • Dispositifs permettant de définir le temps d’attente des personnes dans une file d’attente
  • Dispositifs de détection d’accidents comme les chutes d’individus, etc.

 

Identification et Machine Learning

© HIKVISION

L’IA ne concerne pas seulement la caméra. Les enregistreurs aussi font l’objet de nombreuses innovations. Il est ainsi possible d’identifier plus efficacement une scène ou une personne. Même si le dispositif n’est pas légal en France, la technologie est disponible : « Si vous cherchez un individu sur un réseau de 10 000 caméras, nos solutions permettent d’associer un identifiant unique à une personne. Cet identifiant est remonté en métadonnées et centralisé sur le cloud. Cette clé unique facilite la recherche a posteriori. Aujourd’hui, nous avons des domaines d’application dans la logistique : par exemple, vous recherchez un carton, une caisse ou un conteneur. »

Le Machine Learning constitue une évolution significative pour les solutions de vidéosurveillance. La caméra apprend sans cesse. Le système comprend ses erreurs et se corrige en permanence. « Pour l’opérateur, plutôt que de repasser toutes les images, il va pouvoir cibler sa recherche et gagner un temps considérable » poursuit Jean-Marie de Troy.

Plus ou moins de profilage ?

Cette question du profilage est toujours d’actualité, mais le développement du digital dans la société change la donne. « Tous nos projets sont liés à des besoins du marché. Nos commerciaux partent des briefs clients pour construire la meilleure solution possible. Nous constatons que la perception de la vidéo a fortement évolué, notamment dans l’entreprise. Avant, les employés la vivaient comme un flicage. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. »

Les raisons ? Le développement des applications et des smartphones a démocratisé la vidéo. Il y a aussi une prise de conscience sur le fait que la vidéo peut aider à comprendre. « Je me souviens de cet article de presse sur un enfant enlevé dans la ville de Clermont-Ferrand. Le maire était contre la vidéosurveillance, et les forces de police se sont retrouvés sans moyen. »

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.