Gérer les risques aujourd'hui et demain

Innovation : les candidats aux Trophées APS 2017 enfin dévoilés

06-09-2017

Confort sonore en qualité audio pour l'interphonie, contrôle d'accès dans la poche sur smartphone, conception modulaire des systèmes pour plus de personnalisation, drones en escadrille ou drones tout terrain, clés à multiples mobiles rotatifs, clés connectés... La bataille va être rude entre les constructeurs qui concourent aux Trophées de l'innovation ! L'occasion, néanmoins, de dresser un panorama des tendances technologiques sur APS 2017.

Xellip 2 offre un confort sonore de qualité HiFi.
© Castel
Du bon son pour l'interphonie

Véritable marque de fabrique d'APS, la vidéosurveillance et le contrôle d'accès rassemblent 6 solutions sur 18 chez les participants au Trophées de l'innovation. Pour l'édition 2017 d'APS, Castel, fabricant français de systèmes d'interphonie présente une nouvelle génération sous IP/SIP. Appelée Xellip 2, celle-ci se distingue du modèle précédent par sa puissance (10 W contre 0,5 W précédemment) et des fonctionnalités avancées. Entre autres, citons sa bande passante qui offre un confort audio en qualité HiFi. A cet égard, le contrôle de bruit ambiant est capable de discriminer la voix dans un environnement bruyant. Outre son interphone, Castel présente une solution de contrôle d'accès pour le petit et moyen tertiaire appelée Ipevia. Multi-sociétés, multi-sites et multi-technologies, cette offre solution modulaire a été conçue pour être facilement prise en main grâce à son logiciel ergonomique.

Contrôle d'accès dans la poche

Avec le mode « slide », l'utilisateur commande l'ouverture
de la porte d'un simple passage de la main sur le lecteur.
STid
En matière d'expérience utilisateur, la palme reviendra peut être à STid qui s'illustre avec sa solution de contrôle d'accès sur smartphone. Utilisé par 70% des salariés, le téléphone devient une clé d'accès au même type que les badges d'accès classiques. Avec la solution STid Mobile ID qui se compose d'une application mobile et d'un lecteur RFID, pas forcément besoin de sortir son téléphone de son sac ou de sa poche pour s'identifier. L'entreprise propose cinq modes d'identification. « Par exemple, avec le mode « slide », l'utilisateur commande l'ouverture de la porte d'un simple passage de la main sur le lecteur », décrite Vincent Dupart, président de STid. Pratique, cette solution n'en est pas moins sûre. Le responsable des accès reste maître de la sécurité. Il peut héberger la solution dans le Cloud sur les serveurs de STid ou sur ses propres machines en local.

Seule clé au monde avec 5 mobiles rotatifs multidirectionnels

Cette clé peut même contribuer à la maintenance
en transmettant le nombre d'ouvertures des portes.
© Valente Securystar
De leur côté, les fabricants de cylindres rivalisent eux aussi d'innovation. A l'instar de Valente Securystar qui participe aux Trophées de l'innovation d'APS 2017 avec trois nouveautés. Dont ce premier cylindre fonctionnant avec une clé à code mécanique. Appelée Mobile Code 5, il s'agit d'une clé abritant une âme de 5 mobiles rotatifs et multidirectionnels. Une première mondiale ! Valente Securitystar compte aussi se distinguer avec Security Connect, son bloc d'entrée connecté. Véritable vigile, celui-ci avertit le gestionnaire d'immeuble en cas de chocs violents sur la porte ou lorsque des personnes squattent le hall d'entrée, voire lorsque la porte est maintenue ouverte trop longtemps. « Notre solution peut même contribuer à la maintenance préventive en transmettant par exemple le nombre d'ouvertures des portes », rapporte Daniel Brami, le directeur des opérations.

Contrôler les accès sans câbler

Cliq Connect d'Assa Abloy est capable de sécuriser et contrôler
les accès sans câbler les portes.. © Assa Abloy
Une simplification des tâches pour les installateurs : le système Cliq Connect d'Assa Abloy est capable de sécuriser et contrôler les accès sans câbler les portes. En effet, les cylindres et cadenas viennent s’installer facilement en lieu et place des équipements existants. Chaque utilisateur est alors muni d’une clé unique sur laquelle sont programmés tous ses droits d’accès. L’administrateur du système va donc piloter l’ensemble de l’installation sur un logiciel web centralisé sur lequel il recueille l’ensemble des historiques des accès. Les droits des clés sont mis à jour sur des bornes d’actualisation murales ou mobiles. Pour sa part, la clé Cliq Connect facilite également la mise à jour des droits sans boîtier d’actualisation mais au travers d’une application smartphone. Enfin, cette clé connectée permet aussi d'octroyer un droit d’accès ponctuel en temps réel. A l’introduction de la clé dans le cylindre, celle-ci se connectera au serveur via le smartphone afin obtenir ce droit immédiat. Assa Abloy ne s'arrête pas là. Le fabricant suédois concourt aux Trophées de l'innovation d'APS 2017 avec une poignée robuste au design élégant, facile à installer puisqu'elle ne nécessite pas de perçage ni de câblage. Alimentée par pile, cette poignée est compatible avec toutes les technologies haute-fréquence de lecteurs RFID en entrée. Par ailleurs, la gestion des accès se fait également en temps réel via un système de contrôle d’accès centralisé comme en proposent Alcea, ARD, Axis Communications, Castel, Horoquartz, Nedap, Secure Systems ou TIL.

Parking : soigner le service à l'usager

Ce procédé aide à trouver rapidement la place de parking
qui est libre et qui convient. © Horoquartz
De son côté l'éditeur et intégrateur Horoquartz sécurise les parkings tout en les rendant plus faciles à utiliser. Point fort de sa solution innovante P2 Park, elle offre à l'exploitant et aux usagers une gestion dynamique de places de parking. En effet, ces derniers sont avertis, à l'aide d'un terminal de badgeage et d'un afficheur graphique, de l'endroit précis où ils doivent se garer. « Notre solution leur évite d'avoir à chercher une place tout en contribuant à fluidifier le trafic au sein du parking, explique Maude Baubrand, chef de projet marketing chez Horoquartz. L'attribution de la place s'établit en fonction de plusieurs critères comme le lieu de travail, le service, le type de véhicule utilisé (voiture, moto, etc) ou encore du profil du salarié - s'il est en situation de handicap,  par exemple. » Enfin, pour retrouver sa place de parking, il suffit de consulter la borne d'information. Pratique !

Vidéoprotection : un clic pour capturer un détail importan

Cette nouvelle solution couple deux caméras : l'Axis Q6000-E Mk
(360°) à 4 capteurs 2 Megapixiels et la Axis Q6155-E (PTZ).
© Axis Communications
Bras armés de la sécurité, les caméras de vidéoprotection gagnent chaque année davantage en précision. C'est notamment le cas chez Axis Communications. Le fabricant suédois entre dans la compétition avec une solution dédiée aux applications de surveillance urbaine couplant deux caméras. La première, baptisée Axis Q6000-E Mk, délivre une vision à 360° grâce à ses 4 capteurs de 2 mégapixels. La seconde caméra, nommée Axis Q6155-E, est une PTZ qui intègre une technologie laser de sorte à faire des mises au point focus instantanées. Grâce à ce procédé, chaque détail important est capturé en un seul clic. 

Borne nomade de vidéoprotection

Vigicam a nécessité trois ans de développement.
© VDSys
Non contente de gagner en précision, la vidéosurveillance urbaine se doit aussi d'être plus réactive grâce à des équipements plus faciles à déployer et moins coûteux à installer que les caméras fixes. Les mairies seraient d'ailleurs de plus en plus demandeuses de solutions mobiles. Un constat dressé par le français VDSys, fabricant d'antennes radio pour la transmission des images, données et voix. Mettant à profit son expérience du terrain, ce dernier compte se distinguer dans la compétition avec sa première borne nomade de vidéoprotection. « Vigicam a nécessité trois ans de développement » indique Abdel Benothmane, le fondateur et dirigeant de Vdsys dont la borne est compatible avec toutes les caméras et logiciels vidéo du marché. Elle répond à deux grandes applications. À commencer par la protection événementielle, comme un marché de nuit ou un bal du 14 juillet, car Vigicam se déploie en moins d'une demi-heure sur un poteau existant. Ensuite, cette offre intéresse également la surveillance des entrées et sorties de villages qui sont encore nombreux à être dépourvus de dispositif de vidéoprotection.

Drones en escadrille et drones captifs

Les Drones'Guard lisent une plaque d'immatriculation
à 300 mètres. © Azur Drones
Le marché de la vidéosurveillance urbaine aiguise plus que jamais l'appétit des fabricants de drones. En témoigne Azur Drones avec sa flotte d'engins baptisée Drones'Guard. Grâce à cette escadrille volante équipée de caméras, il est possible de détecter un véhicule situé à 12 kms, lire une plaque d'immatriculation à 300 mètres, suivre un individu, programmer des rondes automatiques ou encore faire une levée de doute. Parmi les engins présentés, notons la présence de ce drone captif qui est relié au sol par un câble d'alimentation afin d'assurer des missions de vidéoprotection allant jusqu'à huit heures en continu.

Drone tout terrain en mode locatif

Le robot S5 de SMP Robotics se distingue par son carénage haut en couleur. © TBC France
Face aux drones volants, les engins terrestres n'ont pas dit leur dernier mot. Citons le robot S5 de SMP Robotics qui se distingue par son carénage haut en couleur. Distribué en France par TBC France, il a été conçu pour sécuriser de grands espaces ouverts et difficiles à surveiller avec des caméras fixes ou des rondes de gardes. Disposant d'une autonomie de 12 heures et une capacité de rechargement en 3 ou 4 heures, ce robot tout-terrain se déplace sur des roues de 420 mm de diamètre à une vitesse de 6 km/h quand il est télécommandé ou à 2,4 km/h quand il est en mode autonome. Surtout, il circule aussi bien sur des sols lisses que recouverts de graviers ou d'herbes et cheminent sur des terrains pentus, bosses ou fossés. « Notre robot discerne un être humain à 100 m, en cas d'alerte, il enverra par WiFi ou par le réseau télécom ses images vidéo en temps réel vers un PC ou un smartphone.  », fait valoir Mathilde Bravais, responsable marketing chez TBC-France qui propose ce robot en mode locatif. 

Nouvelle caméra dôme sur rail

A l'occasion des Trophées de l'innovation d'APS 2017, Visionaute vient avec un nouveau Raildome. Rappelons que ce système installe une caméra dôme IP à l'intérieur d'un tube avec de filmer les clients dans un magasin sans être vue. Notamment pour lutter contre la démarque inconnue. La nouvelle version de Raildome, baptisée FreeMotion8, est installée sur un "travelling" en aluminium. Quant à la caméra dôme IP, elle est entièrement autonome. Qui plus est, elle est dotée d'un nouveau système silencieux lui permettant de parcourir des milliers de kilomètres pendant des heures de surveillance sans entretien. Son capotage miroir offre une surveillance discrète. Sa grande précision et sa rapidité lui permettent aussi d’assurer la surveillance totale d’un bâtiment.

Gérer des milliers de caméras dans le cloud

SecurLan alerte à la moindre attaque physique
des câbles de sécurité. © Optex Security
A destination non seulement des télésurveilleurs mais aussi des fabricants et intégrateurs, la plate-forme cloud d'Acoba Cloud CCTV, baptisée Spark, est capable de gérer des milliers de caméras. En outre, celle-ci offre des fonctions d’enregistrement vidéo et de levée de doute audio/vidéo. Les entreprises ont le choix entre un hébergement dans les Data Centers d'Acoba ou en installant Spark sur leurs propres serveurs. Côté installateur, le technicien pourra déclarer une nouvelle caméra très facilement grâce à un QR code et une app mobile. D'ores et déjà, Acoba a établi des partenariats des constructeurs majeurs de caméras comme Hikvision, Dahua et Axis Communications. 

Protection des câbles

En matière de sécurité, les entreprises veulent se protéger non plus seulement des intrusions physiques mais aussi des attaques contre leur réseau informatique. Un besoin auquel Optex Security répond avec SecurLan, un système de détection d'attaques physiques de câbles par fibre optique. En cas d'alerte, le système enverra automatiquement une alerte au responsable de la sécurité.

Formation immersive pour lutter contre le feu dans les hôpitaux

Cette formation recourt à la réalité virtuelle.
© Fire Hôpital
Les fabricants d'équipements ne sont pas les seuls à innover. En témoigne Fire Hôpital qui propose une formation immersive et interactive dédiée au personnel soignant. Utilisant un programme de réalité virtuelle, il vise à aider les professionnels à reproduire les bons gestes à adopter face à un déclenchement d’alarme incendie et ce, dès les premières secondes. Trois scénarios ont été conçus. Le premier concerne l'alarme incendie, la visualisation sur le report d’alarme, la prise en compte de l’information et la levée de doute. Le deuxième scénario concerne un départ de feu maîtrisable sans que le résident soit en danger. Enfin durant le troisième scénario, le personnel sera appelé à exécuter une translation horizontale. 

Erick haehnsen et Eliane Kan

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.