Gérer les risques aujourd'hui et demain

Une application pour se sentir en sécurité en mer cet été

02-07-2019

La SNSM de Cagnes-sur-Mer vient de mettre au point un dispositif capable de géolocaliser avec précision les plaisanciers en difficulté en bord de plage ou en mer.

L’application permet de rentrer des caractéristiques du bateau
pour permettre aux sauveteurs d’anticiper les manœuvres
à réaliser afin de sauver les naufragés. © SNSM

Lancée au cours du mois de juin, l’application "SNSM Mer en sécurité" a été concoctée par le patron de la Société nationale de sauvetage en mer de Cagnes-sur-Mer (06), Gil Rochette. Il s’agit de géolocaliser plaisanciers, professionnels, adeptes du sport de glisse et de bateaux en détresse de manière plus précise, afin de faciliter le travail des secouristes et multiplier les chances de survie !

Le Cross prévenu automatiquement

 Pour mettre au point cette application gratuite, Gil Rochette a misé sur sa riche expérience de sauveteur acquise lors de plus de 200 sauvetages en 10 ans. Ce dernier est parti d’un constat très simple : en mer ou sur la plage, les plaisanciers éprouvent de grandes difficultés à indiquer aux secours leur localisation. Souvent, les informations qu’ils délivrent restent très imprécises… D’où l’intérêt d’une application capable de délivrer une position GPS fiable. En cas de problème, l’utilisateur active une touche SOS qui le géolocalise et le met en lien avec le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) ou le numéro 196 des secours. Autre fonctionnalité bien utile lorsqu’on est à bord d’une embarcation en difficulté, l’application permet de rentrer des caractéristiques précises comme le nom du bateau, sa marque, sa longueur, son tirant d’eau, sa largeur, son immatriculation, son port d’attache… De quoi permettre aux sauveteurs d’anticiper les manœuvres à réaliser pour sauver les naufragés.  

Les bons gestes à effectuer

Par ailleurs, le dispositif comprend une rubrique rassemblant de nombreux conseils à suivre suivant certains cas bien précis tels que l’échouement, une entrée d’eau, un blocage d’hélice ou encore une panne moteur... En bonus, la solution propose un lien vers les prévisions météorologiques marines du coin. Enfin, pour une plus grande sécurité, il est possible de coupler l’application à un dispositif individuel d’alerte et de localisation (Dial) également mis au point par la SNSM. Spécialement conçu pour les surfers, ce dispositif est un bracelet connecté en plastique qui géolocalise en temps réel son utilisateur et donne l’alerte en cas d’incident. Reste que le bracelet, au prix de 90 euros, s’avère pour l’heure en rupture de stock...

Ségolène Kahn

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.