Gérer les risques aujourd'hui et demain

Consulter ses mails moins souvent réduit le stress

08-01-2015

Selon une étude menée par des chercheurs canadiens de l’Université de Colombie britannique, consulter son courrier électronique plus de trois fois par jour mettrait en péril le bien-être au travail.

Pour optimiser le bien-être au travail,
les chercheurs préconisent d’encadrer
la gestion du courrier électronique. © C.C.
183 milliards. C’est le nombre d’e-mails envoyés et reçus par jour dans le monde. La consultation du courrier électronique est l'une des activités en ligne les plus courantes. Aux Etats-Unis, les travailleurs sont un tiers à répondre dans les quinze minutes qui suivent la réception d’un mail. En l’absence de données expérimentales sur le sujet, l’objectif de l’Université de Colombie britannique était d’étudier l’impact de la consultation du courriel sur le bien-être des salariés. « Pendant une semaine, 124 adultes ont été assignés au hasard à vérifier leur e-mail trois fois par jour. L’autre semaine, les participants ont pu consulter leur courrier de façon quotidienne et illimitée. » Des questionnaires ont été remplis chaque jour par l'ensemble des sujets afin de déterminer leur niveau de stress. Bilan : le groupe était moins stressé la première semaine alors qu'ils ne pouvaient pas accéder plus de trois fois par jour à leur messagerie. 

La subjectivité en question. L’étude met en avant, non pas la charge de travail qu’induisent la réception et la gestion de courriers électroniques, mais la façon dont les travailleurs les perçoivent. « Une idée populaire consiste à affirmer que les e-mails réduisent le bien-être, car ils obligent les salariés à travailler davantage. Répondre à des courriels de la maison, par exemple. » Cependant, les personnes qui consultent leur boîte de réception uniquement pendant la période de travail perçoivent les emails comme un moyen d'améliorer leur efficacité et se considèrent plus à même de faire face aux facteurs de stress. « Ni le volume de courrier électronique à traiter, ni le temps passé sur la boîte de réception ne semblent influencer le bien-être directement », explique l’étude. 

Pour optimiser le bien-être au travail et limiter les facteurs de stress, les chercheurs de l’Université de Colombie britannique préconisent ainsi d’encadrer la gestion du courrier électronique, sous la forme par exemple d’un programme de formation. Plus simplement, il s’agit aussi de diminuer la fréquence de consultation des courriels à trois fois par jour, d’éviter de consulter sa boîte professionnelle depuis son domicile. Pour cela, un moyen efficace consiste à désactiver l’avertisseur sonore de réception de l’ordinateur ou du smartphone.

Caroline Albenois

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.