Gérer les risques aujourd'hui et demain

La sophrologie pour soulager le personnel soignant en EHPAD

11-05-2018

Le Service de soins infirmiers à domicile (SSIAD) d’Angers a fait appel à un sophrologue, Anthony Heurtin, afin de permettre à ses aides-soignants de mieux gérer leur stress au travail. Depuis le début de l’année et jusqu’à juin prochain, ces derniers bénéficient d’une formation qui leur permettra de mieux maîtriser leurs émotions sur le long terme.

Mieux gérer ses émotions, apprendre à relativiser,
gagner en confiance en soi... autant d'enseignements
que dispense la sophrologie. © Oscilance
Stress, maladie, surcharge de travail, sous-effectif, absence de reconnaissance, confrontation à la souffrance des patients… le métier d’aide-soignant en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) est d’autant plus difficile qu’il implique un grand engagement humain. Dans cette profession où les aides-soignants côtoient la mort et la souffrance au quotidien, outre les TMS et la fatigue, ce sont surtout les risques psychosociaux qui causent les plus grands dégâts. Pour remédier à cette situation qui peut rapidement devenir intenable, le Service de soins infirmiers à domicile (SSIAD) d’Angers a fait appel aux compétences d’un sophrologue, Anthony Heurtin, afin que ce dernier aide ses employés à mieux gérer leur stress et leurs émotions, mais aussi à réapprendre à apprécier leur métier. Ainsi le sophrologue accompagne-t-il, depuis cinq mois, les 23 aides-soignants de l’EHPAD à raison d’une heure par semaine.

Faire naître la résilience


« La sophrologie est une technique de relaxation psycho-corporelle. Et, ici, la démarche vise à lutter contre l’épuisement professionnel en éliminant les tensions accumulées lorsque les journées sont trop intenses », explique Anthony Heurtin, qui a fait ses gammes à l’institut de formation à la sophrologie à Paris. A terme, il s’agit de retrouver la notion de plaisir au travail, mais aussi d'aborder la question du stress en prévenant des risques psychosociaux ainsi que les TMS. Par ailleurs, la sophrologie offre une alternative à la psychologie qui se révèle plus analytique. Nourrie de techniques de respiration, de détente musculaire et de visualisation mentale positive, cette formation aide les professionnels à mieux gérer la douleur et le stress émotionnel ainsi qu'à développer leur capacités d’adaptation pour gagner en confiance en soi. Par ailleurs, le sophrologue assure des services plus pointus tels que la relation et le suivi avec les médecins ou encore la réalisation de protocoles d’accompagnement. « En outre, chaque infirmier reçoit des fiches pédagogiques ainsi que des retranscriptions audio des séances qui lui permettront de continuer de manière autonome à s’appuyer sur les techniques de sophrologie qu’il aura apprises », précise le sophrologue qui a fondé, en 2016, Oscilance, un cabinet spécialisé dans la prévention des risques psychosociaux dans les entreprises, les foyers-logements ou les centres hospitaliers.

Ségolène Kahn

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.