Gérer les risques aujourd'hui et demain

Laurent Moncolin (Herock Workwear) : « Même soucis en matière de design pour le Workwear et l'Outdoor »

27-10-2014

Les vêtements professionnels Herock Workwear débarquent sur le marché français. Avec la ferme intention de le bousculer !

Laurent Moncolin, responsable grands comptes
de Van Laere International.
© Van Laere International
Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ?

La société belge Van Laere International a été créée par Philip Van Laere en 1976. A l'époque, elle fabriquait des vêtements de loisirs. En 2008, son fils Laurent Van Laere, après des études de marché poussées, s'est penché sur le marché des vêtements professionnels. Avec un fil rouge : look, technicité, rapport qualité/prix. Nous utilisons du polycoton déperlant, que nous maîtrisions déjà parfaitement, et qui résiste très bien à l'usure, à l'abrasion et aux salissures. Nous avons également veillé à apporter à ces vêtements professionnels le même soin en matière de design qu'à nos gammes outdoor. En 2009, était lancée la première gamme de vêtements Herock Workwear. Désormais, ils représentent plus de 60% des ventes ! La société est restée familiale et compte une cinquantaine de personnes.

Quels sont vos marchés ?

Après le lancement en Belgique, nous nous sommes déployés en Europe du nord, puis au Royaume-Uni où nous progressons très rapidement. Et nous abordons désormais le marché français ! Nous avons deux particularités : dans la clientèle visée et dans notre façon de commercialiser nos produits. Côté clientèle, nous gérons quatre gammes : la gamme Essentiel, destinée au bricoleur du dimanche pour les personnes qui souhaitent se retrousser les manches ! Notre deuxième gamme, Additionnelle, vise le public plus expérimenté, avec toujours un look travaillé mais plus de fonctionnalités : renforts genoux, multipoches, etc... Notre troisième gamme, Expert, s'adresse aux professionnels en extérieur : maçons, charpentiers, etc.
Enfin, notre quatrième gamme, Sherock, est dédiée aux femmes que nous habillons de la tête au pied. C'est une niche mais c'est aussi une démarche très originale qui, sans nul doute, séduira le public concerné. Tous nos vêtements sont garantis deux ans et disponibles en six couleurs ! 
Notre démarche commerciale se veut également globale : nous misons beaucoup sur le libre-service et le suivi merchandising. Nous sommes dans les libre-service agricoles mais aussi dans les négoces de matériaux où nous construisons des corners comprenant vêtements haute visibilité, chaussures et EPI (Equipements de protection individuelle). En Belgique, notre plus grand corner fait 400 m2 ! Nous avons également choisi de sponsoriser les équipes de sports extrêmes ou mécaniques et d'impliquer nos clients dans cette démarche. Sur notre stand à Expoprotection, nous présenterons un simulateur de conduite et ferons gagner des stages de pilotage par exemple.

Quelles nouveautés allez-vous présenter à Expoprotection ?

La nouveauté, c'est notre concept ! Mais nous avons bien sûr des produits nouveaux : notre veste Cumal par exemple, très technique avec trois couches :  imperméable, respirante et isolante. Nous avons aussi notre Dagan, un pantalon multipoches avec renforts en kevlar et en polycoton déperlant qui est très apprécié. Nous introduirons aussi les chaussures Dyonisus, des baskets de sécurité dans la tendance look d'aujourd'hui, légères et souples. 

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.