Gérer les risques aujourd'hui et demain

Améliorer la qualité de l’air au travail

02-03-2018

Renouveler l’air en permanence sans avoir à ouvrir les fenêtres, tel est le défi que relève le nouveau système de ventilation VEX308, du fabricant Aldes. Dotée d’un filtre qui bloque jusqu’à 90% des particules fines, cette ventilation est également capable de contrôler la température de l’air ambiant.

Cette solution aide les TPE à maîtriser la qualité de l'air
pour leurs employés. © Pixabay
Gêne olfactive, fatigue, somnolence, irritation oculaire ou respiratoire, asthme, maux de tête… Nombreux sont les désagréments que génère un air malsain, pas assez renouvelé, en intérieur. En cause, les particules et composés organiques volatils (COV) qui résident dans les intérieurs. En particulier en ce qui concerne les bureaux où les salariés peuvent rapidement éprouver des gênes dans leur travail. À cet égard le dernier système de ventilation conçu par Aldes - dédié à l’origine aux établissements scolaires - pourrait bien intéresser les entreprises du tertiaire, et notamment les TPE, afin d’améliorer la qualité de l’air dans leurs bureaux. En effet, le système de ventilation VEX308 a été conçu pour traiter les espaces clos dont l’isolation génère une étanchéité à l’air extérieur trop importante.

Un air plus sain

Pour ce faire, cette nouvelle solution renouvelle en permanence l’air intérieur tout en filtrant jusqu’à 90% des particules fines de l’air entrant. Ce système fonctionne par dilution des polluants intérieurs. Résultat : le taux de CO2 est maintenu en-deçà des seuils recommandés par la norme EN 13779, à savoir moins de 1 000 micro-particules par million.

Un gain acoustique et thermique

Parmi les autres avantages de cette solution, la ventilation est dotée d’un rayonnement sonore silencieux (inférieur à 29 dB(A) à 600 m3/h. Ce qui signifie que le système de ventilation n’émet plus de bruit au-delà d’un mètre. Pratique, sachant que nombre de ventilations se révèlent très bruyantes et donc néfastes pour la concentration au travail. À cela s’ajoute une fonction de maîtrise de la température avec préchauffage ou rafraîchissement de l’air selon la période (hivernale ou estivale). Enfin, du point de vue de son installation, ce système de ventilation ne nécessite que quelques trous à percer, comme le revendique le fabricant, sachant qu'il existe avec une version visible et une autre semi-encastrée.

Ségolène Kahn

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.