Gérer les risques aujourd'hui et demain

Husky, le premier cobot mobile français de manutention

26-11-2018

Conçu et développé par le nantais E-Cobot, cet engin mobile dopé à l'intelligence artificielle transporte des charges de manière autonome, afin d'aider les entreprises à gagner en productivité sans nuire à la santé des opérateurs.

Ce cobot français, surmonté ici d'une armoire de rangement,
se déplace de manière autonome et sûre dans les entrepôts.
© E-Cobot
Dans la foulée du Black Friday, les entreprises sont sur le pied de guerre pour affronter le grand pic de Noël. Avec l'explosion du e-commerce, cette période se traduit par un nombre vertigineux de commandes à préparer et à livrer. Pour y faire face, industriels, distributeurs et logisticiens automatiser leurs systèmes de préparation de commandes afin de gagner en productivité, tout en soulageant les opérateurs en réduisant les risques de troubles musculosquelettiques (TMS). Dans ce contexte, les cobots ont un rôle précieux à jouer. Rappelons qu'il s'agit de machines qui ont pour mission d'aider les opérateurs à faire leur travail de la manière la plus efficiente possible tout en diminuant les risques de blessure, comme nous le rappelle le nantais E-Cobot.

Une machine qui reconnaît son utilisateur


Créée en 2016, cette startup de 25 personnes est spécialisée en conception et intégration de solutions cobotiques et en intelligence artificielle (IA). Elle vient d'ailleurs de présenter son premier cobot mobile de manutention. Cet engin motorisé, appelé Husky, dispose d'une autonomie de 8 heures. Nominé aux Trophées de l'innovation 2018 du salon Expoprotection, il peut déplacer des charges jusqu'à 400 Kg et tracter jusqu'à 2 tonnes de manière autonome, en les déplaçant d'un point A vers un point B. Il est, par ailleurs, capable de reconnaître son utilisateur de façon à le suivre pendant que ce dernier prépare ses commandes ou collecte des paquets à expédier.

Vision à 360°


Pour réaliser ces différentes tâches, Husky ne réclame ni maintenance ni programmation. L'assignation de ses missions s'effectue à l'aide d'une simple tablette tactile. « Côté sécurité, ce cobot sait éviter les obstacles grâce à son système de détection à 360° constitué de différents capteurs afin de mettre en sécurité les biens et les personnes situés à proximité », indique Christophe Scheid, directeur des opérations de l'entreprise qui a levé 1,5 million d'euros pour financer son développement industriel et commercial. Elle fait d'ailleurs partie des startups sélectionnées par Cdiscount pour mener des expérimentations au printemps prochain. Husky sera équipé d'un bras robotisé collaboratif, qui aidera notamment les opérateurs à la gestion des bennes de déchets de cartons.

Bientôt en test chez Cdiscount


Ce cobot n'intéresse pas seulement la logistique des sites de e-commerce. Grâce à son catalogue d'accessoires (élévateurs, étagères, convoyeurs, bras robotisés, etc), et à son IA embarquée, il s'adapte aux besoins de différents secteurs d'activité comme l'automobile, l'énergie, ou encore l'aéronautique, sachant qu'il a été expérimenté sur le site d'Airbus à Saint-Nazaire en Loire-Atlantique.

Eliane Kan

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.