Gérer les risques aujourd'hui et demain

Brexit : le fabricant britannique de textiles Carrington crée une joint-venture continentale avec son confrère portugais TMG

13-03-2017

Alors que le Royaume-Uni tire sa révérence à l'Europe, de nombreuses entreprises britanniques cherchent à garder un pied en Europe. C'est le cas du fabricant de textiles pour le workwear Carrington qui vient d'annoncer une opération conjointe avec son homologue portugais TMG afin de former une co-entreprise.

Un site de production textile de Carrington pour le
workwear. © Carrington
Au terme d'une collaboration de 15 ans, le fabricant britannique de tissus pour vêtements professionnels Carrington Workwear Ltd et le fabricant de textile portugais TMG (Acabamentos Texteis) viennent d'annoncer une joint-venture. Laquelle aura pour but de former une entreprise conjointe, MGC - Acabamentos Texteis chargée de produire 18 millions de mètres de tissus par an au Portugal.

Garder un pied en l'Europe

Mais les motivations de cette opération sont politiques : pour John Vareldzis, le directeur général de Carrington, « le choix du Royaume-Uni de quitter l’Union européenne a accéléré notre décision. » En effet, cette opération conjointe lui permettra de maintenir sa présence en Europe, tout en en bénéficiant des infrastructures locales et du réseau de son partenaire portugais.

Renforcer la capacité de production

Quoi qu'il en soit, pour le fabricant britannique qui souhaite étendre sa capacité de production, l'affaire lui permettra de produire plus de 50 millions de mètres de tissus par an. « Ce nouvel investissement complétera les améliorations à venir sur les capacités de fabrication de notre usine de Pincroft, qui restera notre site de production principal. » précise John Vareldzis. En échange, le fabricant portugais pourra profiter de l'expertise de son partenaire pour booster son développement et sa production.

Dans ce cadre, le groupe anglais va injecter 10 millions de livres dans la joint-venture afin de former un laboratoire de R&D, mais aussi investir dans des machines et infrastructures de pointe. Lesquelles iront alimenter le site de production du comté de Lancashire outre-Manche.

Ségolène Kahn

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.
{literal} {/literal}