Gérer les risques aujourd'hui et demain

Le premier entrepôt français Seveso III seuil haut pour 2020

05-07-2018

Situé sur le parc logistique Logiparc 03 près de Moulins dans l’Allier, ce bâtiment de 18 000 m² sera le premier à être conforme aux nouvelles réglementations Seveso III.

Le futur bâtiment sera divisible en cellules autonomes
de 3 000 m², elles-mêmes subdivisibles
en cellules de 500 m². © Logiparc 03
Eiffage Construction, la communauté de Moulins dans l’Allier et le transporteur-logisticien Bourrat Moulins ont lancé la construction d’une plateforme logistique de nouvelle génération sur le parc Logiparc 03. Celle-ci a la particularité de cibler les substances et mélanges conditionnés relevant du règlement Classification, Etiquetage, Emballage (CLP), et de la nomenclature rénovée des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) de la directive Seveso III, applicable depuis le 1er juillet 2015. Ce qui en fera le premier entrepôt Seveso III seuil haut en France !

23 rubriques ICPE


Conçue dès le protocole d’accord signé en février 2014 pour la gestion des marchandises dangereuses, cette nouvelle offre logistique s'adresse aux industriels et distributeurs de France et d’Europe de l’ouest qui ont besoin de stocker des produits CLP. Et ce dans le respect des nouvelles règles, plus strictes. Annoncé à partir du premier semestre 2020, le futur bâtiment du Logiparc 03 d’une hauteur de 10 m proposera une surface de stockage de 18 000 m², divisible en plusieurs cellules autonomes de 3 000 m², elles-même divisibles en sous-cellules de 500 m². Unique en son genre, cette capacité de stockage polyvalente opérée par le groupe Bourrat sera habilitée à recevoir des marchandises classées dans 23 rubriques ICPE différentes - dont les plus récentes comme les rubriques 4000 et suivantes. De quoi prendre en charge des substances phytosanitaires destinées aux industries agricoles et agro-alimentaires, des détergents ménagers, aérosols, alcools, peintures, vernis, colorants alimentaires, parfums, cosmétiques ou médicaments.

Une infrastructure tampon qui s’adapte aux contraintes de Seveso III


Le nouveau bâtiment est très attendu de nombreux industriels, distributeurs ou logisticiens. La raison ? 10% à 15% des bâtiments classés en France vont être impactés par les nouvelles contraintes de Seveso III. Le besoin se chiffre alors à plusieurs dizaines de milliers de mètres carrés en France. Problème : l’offre n’est pas au rendez-vous, du moins pas dans l’immédiat. Or, les installations ICPE réclament d’ores et déjà des modifications, rénovations ou extensions.

Erick Haehnsen

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.