Gérer les risques aujourd'hui et demain

La boule antifeu Elide Fire débarque en France

08-03-2017

Ce dispositif ne nécessite aucune formation préalable pour éteindre un feu puisqu'il suffit de le lancer dans les flammes. A leur contact, la boule antifeu active son détonateur afin d'expulser une poudre d'extinction biodégradable. Dans le même temps, elle émet une alerte sonore de 120 dB. De quoi alerter les secours. Cette solution marquée CE intéresse les applications aussi bien grand public que professionnelles.

Cette boule s'autoactive au contact du feu.
© Elide Fire
Un peu plus d'un siècle après l'apparition en 1913 du premier extincteur à poudre constituée d'un mélange de tungstate et de bicarbonate de soude, une majorité de personnes déclarent ne pas savoir utiliser ce type d'appareil. D'où l'intérêt de la boule antifeu inventée par Elide Fire. En cas d'incendie, il suffit de la jeter à une distance de 5 mètres des flammes pour qu'elle s'auto-active dans les 3 à 10 secondes et émette une alarme sonore de 120 dB. Un seul appareil assure l'extinction des feux dans des surfaces de 8 à 10 m².

Une mèche située en surface est reliée à un détonateur caché dans la boule antifeu


Le déclenchement de la boule antifeu repose sur un détonateur situé à l’intérieur de l'appareil. L'explosion immédiate qui s'ensuit au contact des flammes provoque la dispersion de la poudre avec une efficacité équivalente à celle d'un extincteur standard de 2,5 kg. « La force extérieure de l’explosion pousse alors l’oxygène en dehors de la zone d’incendie, le feu s’éteint instantanément par l’action du souffle », explique Olivier Lhermite, directeur général d'Elide Fire France, société basée à Couëron (Loire-Atlantique). Commercialisée pour la première fois en France, cette boule antifeu a été inventée par un ingénieur thaïandais, Phanawatnan Kaimart, qui en a eu l'idée après avoir survécu à l'incendie de l'hôtel Royal Jomtien Resort en 1997 au cours duquel 78 personnes périrent.

Ce produit intéresse les particuliers et les professionnels

Protégée par une demi-douzaine de brevets dans le monde, cette boule certifiée CE pèse environ 1,3 kg pour 152 mm de diamètre. La poudre utilisée est non toxique et biodégradable, assure le fabricant dont les processus de fabrication sont certifiés ISO 9001:2008 (assurance de la qualité, version 2008). La boule antifeu est efficace sur toutes les classes de feu, dont  E pour feux électriques, D pour les métaux et F pour les fritures (alimentaire). Notons enfin que cette boule ne nécessite pas de maintenance et se déclenche seule, en cas d'incendie. De quoi intéresser aussi bien les particuliers que les gestionnaires de magasins, entrepôt, etc.

Eliane Kan

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (2)

  • historique boule de feu

    11.03.2017 | 08:44

    quand je suis arrivé à la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris il y a 50 ans, dans les livres d'instruction on parlait d'une grenade anti feu. Si mes souvenirs sont exact, cette grenade était employée pour les feux de cheminée.

  • correction

    09.03.2017 | 09:45

    Bonjour,
    C'est le premier article que je lis sur ce produit, après avoir vu plusieurs vidéos. Je n'arrive pas trop à en imaginer l'utilisation mais il y a une idée.
    Je me permets juste de vous écrire car je lis feu électrique mais cela n'existe pas, la classe D correspond au feu de métaux. Et la classe E n'existe pas, il s'agit de la classe F.
    Du coup je me demande bien si cette "boule" serait efficace sur les feux de classes D, et si elle serait vraiment adaptée au feu de classe F.
    En tout cas j'aime bien lire vos articles, même si je ne réagis que sur cette petite erreur.
    Merci.

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.