Gérer les risques aujourd'hui et demain

La Barrière Automatique et Amco fusionnent

21-05-2019

Les deux entreprises, qui fabriquent des barrières anti-intrusion et des bornes escamotables, concentrent leurs forces en une seule et même entité pour gagner en poids sur le marché de la sécurité périmétrique, notamment à l'international.

LBA est un fabricant historique de barrières automatiques,
notamment à destination des parkings. © LBA
L’union fait la force. Deux spécialistes de l’obstacle anti-intrusion - La Barrière Automatique (LBA), numéro 1 français de la fabrication de barrière automatique, et Amco Les Escamotables - ont annoncé leur fusion en vue de devenir le nouveau leader tricolore de la sécurité périmétrique et de la protection anti-intrusion. En détail, c’est la Barrière Automatique, qui produit des barrières automatiques et des portillons d'accès qui acquiert son rival Amco, plutôt spécialisé dans les bornes escamotables.

Des gammes complémentaires


Plutôt que de parler d’acquisition, les promoteurs, qui n’ont pas précisé les termes financiers, préfèrent parler de « fusion sous le signe du partage ». En raison de la différence de leurs gammes de produit, les bornes escamotables d’un côté et les barrières automatiques de l’autre, les deux groupes considèrent leur relation sous le signe de la complémentarité plutôt que de la concurrence.

Profiter du savoir-faire d’Amco

Les deux entreprises ambitionnent ainsi d’affermir leur position sur le marché de la sécurisation. Il faut savoir qu’au départ, LBA comptait lancer en solitaire une production de barrières escamotables, avant de décider de se tourner vers son homologue Amco. « Il nous aurait fallu dix ans pour développer une gamme aussi complète que celle d'Amco, qui affiche de très belles références. On retrouve ses produits pour sécuriser les ministères, le nouveau Palais de justice de Paris ou encore les abords de la Tour Eiffel. Et parfois, les produits d'Amco sont associés aux nôtres pour sécuriser des bâtiments. Ce rapprochement fait donc sens », confie à La Tribune Jean-Marc Sanchis, directeur commercial et marketing de LBA.

Les contours d’une nouvelle identité


Si les deux marques ont décidé de conserver leur identité et leurs propres sites de production, elles réfléchissent à un nom à brandir en commun, qui pourrait les aider à mieux s’exporter à l’étranger. « Il était impératif d'avoir une offre barrières automatiques + bornes escamotables pour lancer une véritable stratégie à l'international. Nous pouvons désormais proposer une gamme complète Made in France pour l'Asie et le Moyen-Orient. L'export est un objectif majeur », poursuit Jean-Marc Sanchis.

Contrôle d’accès et sécurité anti-terroriste

Pour rappel, LBA (20 millions d'euros de chiffre d'affaires, 80 salariés) est une entreprise familiale œuvrant à Limonest (banlieue de Lyon), qui produit des dispositifs tels que les tourniquets et les tripodes, chargés de réguler les flux d’accès des sites à protéger, comme les parcs de stationnement et les péages. De son côté, Amco (5 millions d'euros de chiffre d'affaires, 25 salariés, deux sites en Occitanie et en Île-de-France) s’est positionnée sur la prévention anti-terroriste. La société fabrique des bornes escamotables pour contrôler l'accès des véhicules dans les zones piétonnes ainsi que des dispositifs routiers anti-intrusion, dits "road blockers".

Ségolène Kahn

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.