Gérer les risques aujourd'hui et demain

Cinq conseils pour ne pas tomber malade au bureau cet hiver

29-11-2018

Grippe, gastro-entérite, angine... le spécialiste des solutions de collaboration vidéo Lifesize dresse sa liste des bons gestes à adopter pour affronter le froid et l'hiver sans tomber malade. Objectif : éviter les contaminations entre salariés sur le lieu de travail.

Un salarié peut transmettre ses bactéries sur une surface dure
jusqu’à 7 fois dans la journée. © Pixabay
Même si la météo affiche une douceur exceptionnelle pour ce milieu d’automne, l’hiver pointe son nez avec son cortège d’angines, grippes, gastro-entérites et autres virus. A cette période de l’année, les bureaux peuvent vite se transformer en nids à microbes où chacun craint la moindre quinte de toux ou l’éternuement du voisin. Afin d’éviter toute contamination massive, Lifesize, fournisseurs de solutions de collaboration vidéo, délivre ses cinq conseils pour ne pas tomber malade au bureau cet hiver.

Se laver régulièrement les mains


Réflexe simple souvent oublié, il est essentiel de se laver fréquemment les mains, encore plus durant la saison hivernale. Quand on sait que 80% des microbes se transmettent de manière manu-portée, on ne se contente pas de se laver les mains uniquement en sortant des toilettes. Au bureau, on se les lave après avoir pris les transports en commun, avant de manger et même lorsqu’on touche la poignée d’une porte. Mais attention, qui dit laver ne veut pas dire décaper, car un lavage compulsif peut nuire aux défenses naturelles.

Penser à aérer quotidiennement son bureau


Avec des températures hivernales souvent négatives, on a tendance à ne pas aérer son bureau par peur d’attraper froid. Et pourtant, il est essentiel de renouveler l’air de son espace de travail afin de l’assainir et ainsi le débarrasser d'éventuels microbes. En hiver, il est conseillé d’ouvrir ses fenêtres une dizaine de minutes le matin. Il est préférable d’éviter de le faire entre 14h et 18h, heures durant lesquelles la qualité de l’air extérieur n’est pas optimale (surtout en ville).

Éviter un maximum les contacts physiques


Exit les poignées de main et les embrassades entre collègues. En période hivernale, on évite au maximum les contacts physiques, d’autant plus avec un collaborateur malade. Certains virus peuvent même contaminer une personne à distance, à l'instar de la grippe qui peut se transmettre jusqu’à trois mètres !

Bien nettoyer ses outils de travail


Partant du principe qu’un salarié peut transmettre ses bactéries sur une surface dure jusqu’à 7 fois dans la journée, il est important de veiller à la propreté de ses outils de travail. Surtout s'ils sont mis en commun : photocopieuse, table de réunion, téléphone, voire souris d’ordinateur... tout doit être quotidiennement nettoyé à l’aide de produits ménagers désinfectants. Pour la petite histoire, une étude a démontré que certains claviers d’ordinateurs présentaient plus de bactéries…que la cuvette des toilettes !

Favoriser le télétravail


Dès l’apparition de symptômes chez un salariés, il est important de l’encourager à faire du télétravail afin d’éviter qu’il ne contamine l’ensemble des collègues d’un open space. D’où l’intérêt des outils ou services de visioconférence, qui permettent d’échanger facilement entre salariés sans partager ses microbes avec ses collègues.

Erick Haehnsen

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.