Gérer les risques aujourd'hui et demain

Dény Security et Forestier décrochent la certification CR5 pour leur porte-serrure

27-02-2018

Cette certification de niveau 5 garantit que cette nouvelle solution, constituée d’une serrure LSS électrique motorisée à 6 points ainsi que d’un bloc-porte métallique blindé, peut résister durant 15 min à une tentative d’effraction. De quoi laisser le temps aux autorités d'agir en conséquence...

Cet ensemble serrure porte blindée a été testé par le CNPP
© Dény Security
À destination de la protection des sites sensibles, des agences bancaires mais aussi des commerces tels que les bijouteries, les sociétés Dény Sécurity et Forestier viennent d’obtenir la certification CR5 suivant la norme EN 1627-1630 pour un ensemble porte-serrure qu’elles ont co-créée. Par ailleurs, cette nouvelle solution a pour vocation d’accompagner les sites sensibles dans leurs mesures de sécurité contre le vandalisme, les vols, ou encore le terrorisme.

Résister aux effractions le plus longtemps possibles 


Pour obtenir cette certification, dont le niveau 5 est l’un des plus élevés, la solution constituée d’une serrure LSS électrique motorisée à 6 points ainsi que d’un bloc-porte métallique blindé JD CR4 M a été testée durant un temps total d’essai de 40 minutes par le Centre national de prévention et de protection (CNPP). Et ce, à l’aide d’appareillages électriques. Objectif : prouver sa capacité de résistance d’au moins 15 min aux attaques au niveau des pênes, du cylindre, des paumelles et du trou d'homme (découpe d'un trou dans le vantail).

Une serrure blindée contre les attaques 


Afin de surélever ce niveau de sécurité, Deny Security a également conçu sa serrure selon des principes de résistance contre les effractions. Indémontable si la porte est fermée, la serrure est également dotée de pênes anti-sciage. À cela s’ajoute un re-verrouillage automatique à la fermeture et systématique après temporisation. Par ailleurs, la serrure est équipée d'un bouton poussoir lumineux et d'une béquille qui permettre les évacuations en cas d'urgence. Enfin, la serrure possède une carte électronique de gestion intégrée ainsi que d’une fonction SAS. 

Les effractions, un taux en baisse significative
 

Il faut savoir que le nombre d'attaques à main armée contre les banques a été divisé par 6 entre 2009 et 2016, selon les derniers chiffres fournis par l'Office Central de Lutte contre le Crime Organisé. Une tendance qui s’explique justement par le renforcement des initiatives en vue de protéger les établissements.
 
Ségolène Kahn

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.