Gérer les risques aujourd'hui et demain

Dräger présente ses solutions de protection des sites industriels

27-02-2017

Centrale de surveillance, détection sans-fil ou encore détecteur visuel de flammes sont autant d'outils de prévention des risques industriels que le spécialiste s'apprête à présenter sur le salon Analyse Industrielle.

A l'occasion du salon Analyse Industrielle qui se tiendra les 15 et 16 mars 2017 à la Défense à Paris, le spécialiste norvégien de la technologie médicale et de sécurité Dräger se prépare à présenter ses nouvelles solutions de prévention des risques industriels.

Détection des gaz

Les activités industrielles, notamment dans les secteurs du pétrole comportent de nombreux risques, à commencer par les émanations de gaz toxiques et explosifs. A cet égard, le spécialiste lance une nouvelle centrale de surveillance, Regard 7000, dotée d'un concept modulaire destiné à la gestion des détecteurs de gaz. A cela, s'ajoute une solution de détection des gaz hydrocarbures sans-fil, GazSecure GS01, laquelle est équipée d'une technologie infrarouge à triple longueur d'onde. Cette solution est dédiée aux zones difficiles à atteindre par cheminement de câbles (d'où l'idée du sans-fil) ainsi qu'aux environnements rudes et hostiles ou encore aux températures extrêmes. Pour cela, le groupe a fait l'acquisition d'une jeune entreprise au nom éponyme.

Détection des flammes

A destination des risques d'explosions et d'incendies qui peuvent survenir sur les sites de raffinerie, de traitement et de stockage des gaz et du pétrole, le groupe norvégien a lancé un détecteur visuel de flammes, Flames 5000. Ce détecteur antidéflagrant fonctionne sur l'analyse du spectre visible de la flamme. Pour cela, chaque détecteur est intégré dans un réseau de caméras de vidéosurveillance prévu à cet effet avec traitement numérique du signal vidéo et algorithme d'analyse d'image. Prévues pour résister aux flammes, les caméras ont été conçues en acier inoxydable. Afin d'anticiper le risque de fausses alarmes, les algorithmes de traitement des images ont été conçus afin de différencier un départ de flammes d'une activité générant de la chaleur telles que la soudure à l'arc, les radiations du corps noir, les éclats lumineux, ou encore la réflexion du soleil sur des parois.

Ségolène Kahn

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.