Gérer les risques aujourd'hui et demain

Une application pour réduire les risques d'exposition des salariés à l'amiante

13-11-2017

Grâce à la plateforme collaborative de Sogelink, les entreprises suivent l'exposition de leurs collaborateurs lors des opérations de déconstruction et de désamiantage. Ce nouveau service a reçu le prix de l'innovation du Syndicat national des entreprises de démolition (Sned). Il est utilisable seul ou en complément du logiciel amiante 360 qui est utilisé depuis 2015 par des donneurs d'ordres, bailleurs et autres gestionnaires de patrimoines.

Le nouveau logiciel de Sogelink facilite le suivi
des salariés en contact avec l'amiante. © Sogelink
Parmi les premières causes de maladies professionnelles, l'amiante pose des risques de cancer pour les personnes qui sont exposées à ses fibres. Pour aider les entreprises de maintenance et de déconstruction à limiter ce risque pour leurs salariés travaillant sur les chantiers, l'éditeur Sogelink lance une plate-forme baptisée Amiante 360-exposition. Cette nouvelle solution vise à faciliter le suivi des chantiers et des expositions du personnel dans le cadre d’opérations de déconstruction et de désamiantage. Une première dans le domaine qui a été saluée par le Prix de l’Innovation 2017 du Syndicat national des entreprises de démolition (Sned). 

Respecter les réglementations

« Amiante 360-exposition permet aux entreprises concernées de respecter la réglementation, non seulement au niveau du code de la santé publique mais aussi au niveau du code du travail », indique Gilles le Poulard, responsable commercial de l'offre Amiante360. La réglementation prévoit, en effet, des temps maximums d’exposition pour chaque salarié en fonction du taux d’empoussièrement et des équipements qu’il porte pour ces interventions, comme les  masques à oxygène ventilés, les combinaisons dédiées, etc...  Grâce à cette plateforme collaborative, les entreprises génèrent leurs documents de chantier en quelques clics et gagnent ainsi du temps dans la gestion des chantiers et le suivi des expositions tout en échangeant facilement avec les différents interlocuteurs. Comme les données amiante sont centralisées, il est plus aisé de respecter la réglementation en vigueur et, enfin, de tracer et archiver les documents amiante. Notons enfin que cette application est utilisable seule ou en complément du logiciel Amiante360 qui a été lancé en 2015 auprès des donneurs d'ordres, bailleurs et autres gestionnaires de patrimoine.

Application conçue avec des utilisateurs

Soucieux que cette nouvelle solution réponde également aux réalités du terrain, l'éditeur Sogelink s’est appuyé sur les retours d’expérience de la part des entreprises directement concernées. Pour la problématique liée à la sous-section 4 (maintenance autour de l’amiante – SS4) c’est le CHU du Brest qui a été précurseur. « Ils avaient déjà choisi Amiante360 pour gérer leur patrimoine bâti et comme ils ont des opérateurs en charge de la maintenance, ils avaient besoin d’une solution plus orientée terrain afin de suivre l’exposition de leurs collaborateurs mais aussi pour gérer le matériel et les consommables en contact avec l’amiante », rapporte le responsable commercial de Sogelink. Créée en 2000, cette société compte 160 collaborateurs pour un chiffre d'affaires de 33 millions d'euros en 2016.  

Intégration de la VLEP

Pour les entreprises intervenant en sous-section 3 (déconstruction – démolition dans l’amiante – SS3), l'éditeur a collaboré de la même façon avec ses clients « pilotes ». « Nous avons fait des propositions précises à Sogelink pour que cette solution soit réellement adaptée à nos besoins », explique Romain Raia, responsable technique amiante chez Eiffage Chastagner. Ainsi la filiale d’Eiffage, spécialisée dans la démolition, a par exemple demandé l’intégration du calcul de la Valeur limite d’exposition professionnelle (VLEP), la possibilité de faire signer les opérateurs, l’intégration d’une trame de plan de retrait ou encore la possibilité de revenir sur les journaux de chantier déjà édités intégrant le bilan aéraulique prévisionnel.

Eliane Kan

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.