Gérer les risques aujourd'hui et demain

Les défibrillateurs connectés débarquent

27-11-2018

Une nouvelle génération de défibrillateurs, dotés de capteurs, fait son apparition sur le marché. Capables de réaliser leur auto-contrôle, ils envoient les informations sur leur état de marche au fabricant, en l'occurrence, Citycare. Objectif : anticiper les éventuels dysfonctionnements.

Chaque DAE est relié en temps réel à Citycare
grâce au réseau de télécommunication Sigfox. © D.R.
Depuis le 28 juin, les établissements recevant du public (ERP) ont pour obligation d’assurer l’installation et la maintenance d’un défibrillateur automatisé externe (DAE) dans leurs locaux. Pas étonnant, quand on sait que ces dispositifs augmentent de 85% les chances de survie en cas d'attaque cardiaque ! Du coup, c’est le branle-bas de combat, tant dans les ERP que dans les entreprises, dont 5 millions devraient s’équiper d’un de ces petits appareils dans les mois à venir.

Une solution autonome et mobile


Le spécialiste des capteurs connectés Adeunis et le fabricant de DAE Citycare se sont associés afin de proposer une nouvelle offre : un défibrillateur mobile et connecté. Le but étant de pouvoir surveiller l'état de marche de chaque appareil et intervenir rapidement (en moins de 24h) en cas de défaillance, afin d'en garantir la disponibilité de fonctionnement.

Des capteurs pour collecter les données en temps réel


Chaque DAE est muni de capteurs fournis par Adeunis, lui permettant de réaliser quotidiennement un autocontrôle de son état de fonctionnement. Toutes les données générées sont ensuite collectées en temps réel par Citycare, qui se charge d’assurer la maintenance des dispositifs.

Un réseau de communication


Pour gérer ces flux d’informations, les partenaires s’appuient sur le réseau basse fréquence de Sigfox, l’opérateur français de télécommunication pour l'Internet des objets (IoT). En cas de dysfonctionnement, une alerte est aussitôt transmise au fabricant qui peut alors envoyer ses équipes techniques afin d’intervenir rapidement.

Ségolène Kahn

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.