Gérer les risques aujourd'hui et demain

Dalmec recourt au pneumatique pour manipuler les fûts métalliques

22-02-2018

À destination des manipulations répétitives de charges, ce nouvel engin permettra aux opérateurs de gérer jusqu’à trois fûts métalliques en même temps. Pour cela, le manipulateur est doté d’un système de prise à pince sur mesure.

Cette machine permet de déplacer jusqu'à 3 fûts métalliques
de 250 kg. © Dalmec

Agroalimentaire, chimie, BTP, métallurgie… nombreux sont les secteurs industriels dont les opérateurs sont soumis à la manipulation répétitive de charges lourdes. Et celle des fûts métalliques figure parmi les plus contraignantes. Particulièrement répétitif et pénible, ce type d'opération suscite de nombreux TMS… À cet égard, le fabricant spécialisé dans les solutions de manipulation industrielle Dalmec vient de lancer un nouvel engin pneumatique, Partner Equo, qui permet aux opérateurs de porter jusqu’à trois fûts métalliques en même temps. Et ce, sans effort à déployer de leur part.

Faciliter la prise en main 


Doté d’un système de prise à pince sur mesure, ce manipulateur fait perdre aux charges leur poids, quelle que soit la taille des volumes à déplacer. Il faut savoir que ce dispositif de préhension a été conçu sur mesure selon les caractéristiques géométriques des fûts métalliques et selon les opérations à effectuer. En une seule manœuvre par guidage manuel, l’opérateur peut déplacer jusqu’à 3 fûts métalliques. De fait, le manipulateur répond aux exigences de la Directive 2006/42/CE relative à l’analyse des risques liés à la manipulation de machines. Conçu selon une technique qui utilise l’air comprimé comme énergie, ce nouveau manipulateur est capable de porter des fûts allant jusqu’à 250 kg avec un rayon d’action atteignant 3.200 mm ainsi qu’une course verticale de 1.800 mm. Pour la préhension, l’engin est équipé d’un bras qui, grâce à ce dispositif pneumatique, est capable de s’incliner à 90°avec des rotations à 360°.

Plusieurs versions, pour plusieurs environnements de travail 

Afin de faciliter le stockage des fûts métalliques, l’engin a été conçu dans une structure polyvalente qui lui permet d’accéder à différents environnements de travail volumineux tels que les chaînes de production mais aussi exigus tels que dans les petits ateliers. Pour cela, trois versions ont été conçues : sur colonne, aérien fixe ou encore aérien mobile.

Une version en acier inoxydable 


Le fabricant a également développé une version en acier inoxydable afin de s’adapter aux secteurs industriels soumis à des règles d’hygiène les plus strictes telles que les secteurs pharmaceutiques, alimentaires, chimiques ou les atmosphères stériles. Pour cela, la structure a été réalisée en acier inox AISI 304 avec quelques éléments en inox AISI 420/421. Pour cet engin, les soudures sont réalisées selon les procédés MIG (Metal Inert Gas) ou MAG (Metal Active Gas). Elles ont également été meulées et polies. Enfin, la gamme se décline également avec une version antidéflagrante conforme à la directive ATEX afin de s’adapter aux atmosphères à risque d’explosion classifiées zone 1 et 2.

Ségolène Kahn

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.