Gérer les risques aujourd'hui et demain

Prévention du risque routier : bientôt un éclairage connecté pour les casques de cyclistes

05-02-2018

Après avoir lancé un premier feu stop intelligent pour casque de moto, la start-up française Cosmo Connected décline son concept pour équiper les cyclistes avec un éclairage multifonction comprenant des clignotants intégrés. De quoi rendre les automobilistes plus vigilants. Et réduire ainsi le nombre d'accidents des salariés en vélo.

Le Cosmo Bike intègre des clignotants
pour avertir du changement de direction.
© Cosmo Connected

La hausse de la mortalité des cyclistes sur les routes est inquiétante. Sur ces 7 dernières années, la Sécurité routière relève une progression de 18% des tués et de 9% pour la seule année  2017 alors que la mortalité des motocyclistes s'est stabilisée et qu'elle a même baissé chez les cyclomotoristes. Dans 78% des accidents, les cyclistes ne sont pas responsables. En cause notamment, le manque de séparation des flux sur les routes mais aussi l'insuffisance des équipements pour assurer la bonne visibilité de l'usager des deux-roues. 

Une protection qui pèse 80 g


Une problématique de prévention des risques sur laquelle se penche la start-up française Cosmo Connected. Fondée en 2015 par son président Romain Afflelou, l'entreprise est spécialisée dans les objets connectés pour la sécurité physique des personnes en mobilité. À l'instar du Cosmo Connected, un feu stop intelligent pour casque de moto. Dans la foulée, elle prévoit de lancer cette année une version pour les casques de cyclistes. Pesant 80 grammes environ, le Cosmo Bike est équipé de 8 LED (4 rouges et 4 jaunes). « Il dispose aussi d’un système interne de diffusion de la lumière qui rend le feu beaucoup plus visible, même sur les côtés », indique Guillaume Biau, responsable marketing de la start-up éponyme. Pour financer notamment la production de son module, l'entreprise vient de lever 1,5 million d'euros auprès de différents investisseurs et de Mobivia, fournisseur de services pour l'automobile.

Des clignotants intégrés


Livré avec une application dédiée, le Cosmo Bike joue la carte multifonction avec un feu de position qui reste constamment allumé, un feu de décélération qui s'allume quand le cycliste ralentit tandis que le feu de détresse signale un danger potentiel ou spécifique. Mieux encore, en cas de changement de position, des clignotants s'activent. Et ce, de 3 manières différentes. D'abord, lorsque le trajet a été préalablement saisi dans l’application fournie par la start-up, des clignotants s’activent automatiquement en fonction de la direction. Autre cas de figure, le cycliste peut positionner son smartphone sur le guidon et activer les clignotants eux-mêmes. Enfin, une télécommande est disponible en option et positionnable sur le guidon. En cas de chute, un détecteur couplé à l’application Cosmo Bike pourra géolocaliser le cycliste et avertir les proches. En option, l'utilisateur peut souscrire un abonnement afin que l’alerte puisse être envoyée automatiquement aux services de secours et qu’il puisse être secouru rapidement et en toutes circonstances.

Michelin intéressé par le Cosmo Bike

Ce système d'éclairage intéresse de près Michelin, le géant du pneumatique qui prévoit de lancer un vélo électrique dont la batterie alimentera un nouveau prototype, le Cosmo Electric Bike. Fixé au porte-bagage du vélo, ce dernier diffusera plus de lumière encore et apportera au cycliste une meilleure visibilité de nuit ou par mauvais temps. Lors du dernier CES de Las Vegas, la start-up française et Michelin ont présenté un prototype de Connected Bike monté sur un vélo Wayscral équipé du système e-Drive de Michelin. Lequel permet au cycliste d’utiliser son vélo soit comme une simple bicyclette ou comme un vélo électrique.

Eliane Kan

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.