Gérer les risques aujourd'hui et demain

Lorsque la technologie se met au service des malvoyants

23-02-2018

La prometteuse start-up israélienne OrCam a développé un appareil qui, une fois clipsé sur une paire de lunettes, est capable de lire n’importe quel texte. Une innovation qui pourrait permettre aux aveugles, malvoyants ou dyslexiques d’accéder à des métiers qui leur auraient été auparavant inenvisageables.

Cet appareil peut se clipser sur n'importe quelle paire
de lunette. © OrCam
Alors que de nombreux métiers sont aujourd’hui inaccessibles aux malvoyants, la start-up israélienne OrCam, pourrait bien changer la donne. En effet, celle-ci vient d’inventer un appareil de reconnaissance en temps réel des textes et des visages. Pour développer cette innovation, la jeune, déjà considérée comme une Licorne, avait réalisé un tour de table de 30,4 millions de dollars. Alors qu’elle s’apprête à entrer en bourse, son capital est désormais évalué à 1 milliard de dollars.

La déficience visuelle, bien plus répandue qu’on pourrait le penser en France
 

Il faut savoir que la déficience visuelle est une réalité pour beaucoup plus de personnes qu’on pourrait le penser. Selon l’Organisation mondiale de la santé, plus de 3 % de la population mondiale est aveugle ou malvoyante. En France, ce sont 1,7 million de personnes qui sont touchées par une déficience visuelle dont 207.000 sont aveugles.

Un appareil capable de lire à voix haute les textes 


Pour ces personnes, de nombreux métiers sont inaccessibles. Or la situation pourrait bien changer grâce au nouvel appareil, MyEye, développé par OrCam. Le concept est simple. Muni d’une caméra, d'un micro et et d’un mini haut-parleur, l’appareil, qui se clipse sur les lunettes, est capable de lire n’importe quel texte en vocal. Il peut aussi nommer des personnes rencontrées ou encore identifier des devises.

Une LED intégrée pour la vision de nuit 


Depuis sa naissance, l’appareil a été l’objet d’améliorations, pour sa version 2.0, parmi lesquelles un système d’éclairage LED intégré pour la lecture dans l’obscurité. Désormais, une caméra s’enclenche magnétiquement sur toutes les montures. Comptons également le fait que les logiciels se mettent à jour désormais automatiquement par Wi-Fi. De plus, l’appareil est aussi plus compact et plus léger (22,5g). Ce qui offre un meilleur confort d’utilisation. À cela, s’ajoute le fait que l’appareil est désormais disponible en 12 langues et qu’il intègre désormais une fonctionnalité d’identification des produits en magasin grâce au code-barres. Pratique, pour travailler en logistique… Seul hic, l’appareil coûte encore très cher (4. 500 euros).

Ségolène Kahn

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.