Gérer les risques aujourd'hui et demain

Le contrôle d'accès fait coup double

30-10-2018

Le français STid propose un lecteur d'identification multi-technologies, capable de lire à distance des tags apposés sur un véhicule ainsi que le badge de son conducteur. De quoi intéresser les sites privés et publics.

Le lecteur peut recevoir 1 à 4 antennes, selon
le nombre de voies à surveiller. © STid
Pour bon nombre de salariés, l'arrivée au bureau se conjugue avec une file d'attente plus ou moins longue aux portes du parking. D'où l'idée de STid, une entreprise française spécialisée dans les produits et solutions de contrôle d'accès, de proposer dans un même lecteur, baptisé Spectre, l'identification automatique des véhicules et de leurs conducteurs. Et ce jusqu'à une distance de 30 mètres.

Design et compacte


Spectre se présente sous une forme compacte capable de contrôler une à quatre voies, selon le nombre d'antennes raccordées. De quoi fluidifier le trafic. Au plan technique, ce lecteur multi-technologies est configurable par câble USB mais aussi UHF et Bluetooth. En termes de capacité d'identification, STid revendique la meilleure distance de lecture passive, sachant que les tags RFID peuvent être placés jusqu'à 13 mètres du boîtier. Souple d'utilisation, l'appareil peut lire des badges et des tags posés sur le pare-brise, et ce quelle que soit leur orientation grâce à son antenne à polarisation circulaire. Par ailleurs, des Led de couleurs et de haute intensité informent l'utilisateur de la bonne lecture des identifiants.

Chiffrement des données


Autre motif de fierté pour l'entreprise basée à Gréasque (Bouches-du-Rhone) : elle est capable d'identifier un véhicule roulant à plus de 200 km/heure. Au niveau de la sécurité des données, le lecteur signe de manière autonome les identifiants UHF avec un algorithme de chiffrement (en l'occurrence AES 128 bits) reconnu et recommandé par l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI). Notons enfin que cet appareil promet de résister aux attaques de toute sorte grâce à ses protections IP66 (pluies, poussières, vibration, etc.) et IK10 induisant une résistance aux chocs mécaniques.

Eliane Kan

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.