Gérer les risques aujourd'hui et demain

Véhicule autonome : Continental récompensé pour son contrôle d'accès intelligent

29-01-2019

L’équipementier américain Continental a conçu un contrôle d'accès intelligent qui pilote l'ouverture et la fermeture des portes, afin de sécuriser les véhicules autonomes. Une solution qui lui a valu de recevoir le prix de l'Innovation du CES 2019.

La solution est dotée d'une technologie de freinage intelligent des portières pour éviter les risques de collision.
© Continental
Afin de diminuer les risques de collision, choc, rayure, voire de pincement de doigts dans les portières, l’équipementier automobile Continental a mis au point une technologie d’ouverture des portes de voiture, combinant des fonctions telles qu’un frein intelligent ou la détection d'obstacles. Présentée à l’occasion du Consumer Electronic Show qui s’est déroulé du 8 au 11 janvier 2019 à Las Vegas, la solution a décroché le prix de l’Innovation 2019 dans la catégorie « Intelligence des véhicules et technologie auto-motrice ».

Une commande électrique pour la gestion des accès

A l'origine, cette solution a été conçue spécialement pour les véhicules sans conducteur, afin de sécuriser les entrées et sorties des passagers. En l’absence d'un chauffeur, c’est donc au système de portière de piloter ces accès. Pour orchestrer ces flux, la solution repose sur une fonction de commande électrique des portes, régie par la technologie Passive Start and Entry System (PASE). « Les portes du véhicule s'ouvrent automatiquement et sans contact au bon moment. Ce système reconnaît également l’utilisateur concerné et ouvre la porte du bon côté » indique Johann Hiebl, directeur du secteur de l’activité Body and Security de Continental.

Détection d’obstacle

Un système de détection d’obstacle a également été intégré. Il repose sur des capteurs logés dans la portière, capables d’identifier un obstacle immobile et de bloquer automatiquement le système d’ouverture grâce à une fonction de freinage intelligente. Espérons que ces capteurs soient un jour en mesure de détecter des objets mobiles, pour diminuer le risque de collision avec d'autres véhicules.

Ségolène Kahn

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.