Gérer les risques aujourd'hui et demain

Avec sa commande gestuelle, Siatech révolutionne le pilotage des ponts roulants

12-03-2018

Cette start-up simplifie le pilotage des opérations de manutention de charges lourdes, grâce à son interface gestuelle qui renforce la sécurité des opérateurs, tout en leur faisant gagner en productivité.

Ce bracelet connecté communique avec un pont roulant pour sécuriser la manutention de charges lourdes.
© Siatech
Les opérateurs en charge de commander les ponts roulants peuvent enfin dire adieu à leur encombrant boîtier de télécommande. C'est du moins ce que propose la start-up française Siatech. Créée en 2016 par trois anciens étudiants d'Esigelec, une école d'ingénieurs généralistes, la TPE rouennaise de 7 salariés se démarque avec son système de commande par le geste. 

Bracelet connecté

Sa solution, baptisée ComHAND, repose sur un boîtier porté au poignet. Ce bracelet connecté communique en mode radio avec d'un côté un récepteur embarqué sur le pont roulant et de l'autre avec l'anneau. Il suffit d'exécuter de la main le geste voulu pour que le pont roulant avance, recule, se déplace vers la droite ou la gauche, selon la vitesse souhaitée.

Ergonomie de sécurité

« Pour éviter le déclenchement involontaire de la commande, le système réclame que l'utilisateur appuie d'abord sur le bouton de contrôle de la bague avant d'exécuter son geste qui va commander le déplacement de la charge », indique Elie Peeters, directeur commercial de Siatech. Grâce à ce système de commande intuitif qui ne pèse au total que 200 grammes, la start-up sécurise les opérations de manutention de charges lourdes : de 100 kg à 1 tonne. En effet, les utilisateurs n'ont plus l’œil rivé sur leur boîtier de télécommande. Du coup, ils sont concentrés sur le déplacement de la charge et son environnement, ce qui sécurise considérablement les opérations. 

Expérimentations en cours

Par ailleurs, la solution ComHAND augmente la productivité de ses utilisateurs de 10 à 15 % en pratique. Elle est indiquée dans plusieurs applications comme la commande des ponts roulants et des grues, des engins de levage et de manutention, sans oublier les chariots. Plusieurs expérimentations sont actuellement en cours, notamment chez Geodis et Saint-Gobain.

Eliane Kan et Erick Haehnsen

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.