Gérer les risques aujourd'hui et demain

Expoprotection 2016 : l'innovation booste la prévention des risques et la santé au travail

10-10-2016

Du 7 au 9 novembre à la Porte de Versailles, l'édition 2016 d'Expoprotection sera résolument tournée vers l'innovation. En témoignent, entre autres, les chaussures connectées, les protections audio à contrôle actif de bruit pour Open Space ainsi que les systèmes de prévention des maladies cardiovasculaires ou du mal de dos.

La semelle Zhor Tech intègre
une résistance pilotable avec
un smartphone.
© Zhor Tech
Vêtements et chaussures connectées, exosquelettes, capteur de vigilance et de chutes, bouchons d'oreille électroniques... autant d'innovations que pourront découvrir les visiteurs du salon Expoprotection 2016. Cet événement, qui se tiendra du 7 au 9 novembre prochains au parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris, sera l'occasion de découvrir comment les fabricants rivalisent d'imagination pour aider les salariés à mieux prévenir les risques liés à leur environnement de travail.

Parka connectée et chauffante

Ainsi les fabricants d'équipements de protection individuelle (EPI) mènent-ils l'offensive, comme en témoignent les français Kiplay. Spécialiste des vêtement d'image et des EPI, l'entreprise présentera sur le salon Expoprotection des prototypes de vêtements connectés. Ces produits sont l'aboutissement d'un projet collaboratif de 18 mois de travail soutenu à hauteur de 250.000 euros par la Direction générale des entreprises (DGE). Il a été réalisé en partenariat avec l'Institut français du textile et de l'habillement et le français Nomadics, une PME qui conçoit et commercialise des matériels pour la géolocalisation par satellite, la télématique embarquée, la traçabilité, la sécurité. « Parmi nos différents vêtements connectés, nous présenterons une parka haute visibilité et connectée », indique Marc Pradal, le PDG de Kiplay, entreprise créée en 1921 et basée à Saint-Pierre-d'Entremont (Orne).

Ce vêtement imperméable et visible à une distance de 250 mètres de nuit comporte trois séries de LED, trois patches chauffants pilotés par le smartphone ainsi qu'une carte électronique qui permet de s'y connecter en mode Bluetooth. Grâce à quoi, le chef d'équipe pourra à tout moment savoir où se trouvent les membres de son équipe. Mieux encore, si l'un d'entre eux se retrouve inanimé sur le sol, il en sera averti par une alarme qui lui fournira la position GPS du salarié. Lavable en machine, ce vêtement dispose de sa propre source d'énergie et se recharge lorsqu'elle est déposée sur son cintre « powerbank » disposant de son propre chargeur. Ce vêtement connecté Bluetooth (VCB) sera mis en production en début de l'an prochain et vendu entre 120 et 150 euros. Autre acteur positionné sur le vêtement connecté, l'entreprise T2S. Cette dernière va présenter un vêtement intelligent et connecté intégrant un système lumineux afin d'augmenter la visibilité du porteur. Demain, ce système pourra l'alerter en cas de dangers.

Chaussures intelligentes

Dans ce contexte, les fabricants de chaussures et de semelles sont aussi sur le front afin de proposer des chaussures connectées appelées à jouer les vigies afin de mieux protéger l'opérateur lorsqu'il évolue sur des terrains hostiles ou dans des environnements soumis à des températures extrêmes. Premier à franchir le pas, le français Zhor-Tech travaille en marque blanche avec des fabricants de chaussures de sécurité, des acteurs de la construction et des compagnies d'assurance. Point fort, l'entreprise maîtrise aussi bien le « Footwear » que les technologies électroniques. Ses semelles connectées intègrent des fonctionnalités avancées. A l'instar de cette résistance pilotable à distance afin de réchauffer les pieds engourdis ou de ce capteur qui mesure la pénibilité d'un poste de travail.
Hublex, le gyropode
issu de l'IUT de Cachan.
© Hublex
Se déplacer en gyropode

Se rendre à pied d'un bâtiment à l'autre peut être effectivement très éprouvant physiquement pour les salariés travaillant sur un site étendu. D'où l'intérêt du gyropode conçu par Hublex, une start-up issue de l’IUT de Cachan et financée par la Société d'accélération du transfert de technologies (Satt) Paris-Saclay. Son gyropode est issu de 5 années de recherche et protégé par 3 brevets internationaux. Ce nouvel engin électrique se veut moins encombrant, plus léger et facile à maintenir que les actuels Segway, les gyropodes leaders sur le marché. Hublex et Zhor-Tech font partie de la douzaine de startups sélectionnées par le salon Expoprotection* et qui se retrouveront sur le Hub. Parmi les autres entreprises innovantes, Orosound présentera des bouchons d'oreilles électroniques. Il s'agit plus précisément d'écouteurs audio à contrôle actif de bruit destinés à être porté en Open Space afin d'améliorer le bien-être et la concentration des employés. 
Prévenir les maladies cardiovasculaires et le mal de dos

Pour sa part, Innov+ se distinguera avec « Toucango » son système d'aide à la vigilance au volant, basé sur la technologie de reconnaissance faciale. Ce dispositif amovible de sécurité active, prédictif et connecté a pour premier objectif de réduire le nombre d'accidents sur les routes liés à l'hypovigilance du conducteur au volant due à la somnolence ou à la distraction. De son côté, Fall Alarm fera du buzz dans le milieu du BTP grâce à son système connecté de détection de chute. Contrairement à une PTI classique, il embarque un algorithme capable de différencier une chute, un saut ou encore une immobilité prolongée. Citons enfin Smart Santé avec son service de prévention digitale « Cardiosens ». Dédié à l'évaluation de la santé cardiovasculaire des salariés, il permet de les accompagner grâce à différents outils mis à leur disposition. Comme des analyses personnalisées, alertes médicales, listes d'actions, contenus pratiques et pédagogiques etc.

Une solution d'imagerie optique pour détecter la forme de la colonne vertébrale

Plus développé encore que les maladies cardiovasculaires, le mal de dos mobilise l'attention des employeurs. Le cabinet conseil EtioSystems qui figure parmi les exposants du salon s'appuie dans cette démarche sur un outil d'imagerie optique qui permet de reconstituer à l'écran la topographie du dos. Trois minutes suffisent pour avoir des images. En fonction de la forme de la colonne vertébrale des salariés, l'entreprise leur délivre des conseils de prévention personnalisés afin de retarder l'apparition de pathologies ou de les réduire.  Autre initiative pour aider les entreprises à prévenir les problèmes de dos de leurs salariés, celle menée par e-Mage Mtondos qui est spécialisée dans le conseil, la formation et la commercialisation de produits ergonomiques. Son offre s'appuie sur un siège robotisé inventé et breveté par le kinésithérapeute Danier Ribaud-Chevrey. Baptisé « Perfect Seat », ce siège détecte si l'utilisateur est mal installé et s'il force sur ses disques lombaires par exemple. Dans ce cas, le programme l’avertira immédiatement qu’il est temps de changer de position. De quoi prévenir les TMS. Ce siège mis au au point dans le cadre de la campagne M'Ton Dos préfigure sûrement ce que sera le poste de travail du futur. Ce thème est d'ailleurs au programme des conférences du Live Expoprotection Demain*. Cet événement vise à anticiper les risques de demain, les solutions pour les gérer et l’organisation du marché.

Trophées de l'innovation : 80 produits en compétition

Le salon sera aussi l'occasion de découvrir quelques 300 nouveautés dont 80 produits et services participant cette année aux Trophées de l'innovation. Le jury composé d’experts de terrain, professionnels de la prévention et de la gestion des risques dévoileront aux médias, le mardi 18 octobre, le palmarès 2016. Les trophées se déclineront autour de deux univers. Celui des Risques malveillance et incendie et celui des Risques professionnels, naturels et industriels. Dans cette seconde catégorie, concourent, entre autres, des systèmes de prévention et de mesure de la pénibilité du travail avec des solutions logicielles dédiées au pilotage de la prévention des risques professionnels ainsi que des solutions et des objets connectés pour la prévention des TMS.

Dans le domaine des EPI et du Workwear, les candidatures produits concernent, entre autres, la performance, l'ergonomie, les niveaux de protection connectés, le confort, sans oublier les matériaux biodégradables et bio-sourcés. Pour se différencier de leurs concurrents, les fabricants élaborent des services personnalisés. Comme la réalisation de lunettes protectrices et correctrices sur site ou encore la collecte et le recyclage de vêtements usagés. Les fabricants de textiles techniques ne sont pas en reste avec des tissus offrant de nouvelles performances en termes de résistance à l'abrasion, l'humidité ou lavage ou en termes de fonctionnalités (lumière, chaleur, etc) grâce à l'association de fibres techniques et fibres communicantes.

Eliane Kan
* Le programme prospectif « Live Expoprotection Demain » consacre 4 conférences à la sécurité et la santé au travail :

- Demain,  le travail sera-t-il vraiment la santé ?

- Nouveaux risques, nouveau droit.

- Les métiers de demain de la prévention des risques professionnels 

- "Liberté, sécurité, responsabilité", nouvelle devise de l'entreprise de demain ?

** Le Hub est un espace de rencontres dédié à l’innovation. Il accueillera le premier Village Start-Up d’Expoprotection avec une douzaine de projets sélectionnés dans des domaines aussi divers que la détection de drones malveillants, le workwear connecté, la géolocalisation 3D en temps réel, la détection de perte de vigilance au volant, l’évacuation rapide d’immeubles... Chaque futur client ou investisseur pourra y découvrir au travers de démonstrations, ateliers, pitchs des produits, services ou prototypes qui seront peut-être les Success Stories du marché. A côté des start-up, le Hub proposera un programme de Rendez-vous, networking et animations tout au long du salon.

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.
{literal} {/literal}