Gérer les risques aujourd'hui et demain

Le rire primé au Festival du film Sécurité

17-10-2018

Organisé par le Cluster Security Systems Valley, cet événement vise à constituer un front uni contre l'insécurité physique et la cybercriminalité. Le 2 octobre dernier, le festival a accordé son grand prix aux « 10 commandements de la Cyber-victime », un film à l'humour décalé produit par Symantec et réalisé par Micode, célèbre YouTubeur spécialisé dans le numérique.

Le YouTubeur Micode réunit plusieurs centaines de milliers
d'internautes devant chacune de ses vidéos. © D.R.
S'en remettre aux vertus du rire pour sensibiliser les internautes à la cybersécurité, tel est le pari de Symantec, l'éditeur du logiciel Norton antivirus, avec son opus « Les 10 commandements de la Cyber-Victime ». La réalisation de cette vidéo qui dure moins de trois minutes a été confiée à Micode, une jeune personnalité du Web. Connu pour ses contenus pédagogiques sur le numérique, le YouTubeur a réalisé un film drôle et décalé afin de prévenir les internautes contre les cyber-risques. Comment ? En décrivant de manière humoristique les attitudes fortement déconseillées pour éviter le phishing des données personnelles, le chiffrement malveillant des données contre rançon, etc.

Une nouvelle stratégie pour la prévention


Ce film, à prendre bien sûr au second degré, s'est vu décerner le grand prix du Festival du film Sécurité le 2 octobre dernier à Enghien-les-Bains. Organisée tous les deux ans - la première édition ayant eu lieu en 2016 - cette manifestation est ponctuée de conférences sur le thème de la sécurité et de la prévention. Elle est organisée par le Cluster Security Systems Valley, présidé par Stéphane Volant. L'association rassemble des entreprises, institutionnels et collectivités territoriales. Son ambition est de développer de nouvelles stratégies afin d'avoir une approche convergente en matière de sûreté, sécurité et maîtrise des risques. Pour cette deuxième édition, sous le signe de la créativité visuelle au service de la sécurité et de la sûreté, le jury était composé de huit personnalités dont Hélène Cazaud-Charles, la directrice de l'institut national des hautes études de sécurité et de justice (Inhesj), Thierry Delville, délégué aux industries de sécurité et à la lutte contre les cybermenaces au sein du ministère de l’Intérieur et Éric Ravello, expert en sécurité chez Airbus.

Une vingtaine de films sélectionnés


Sur la centaine de films candidats, une vingtaine ont été sélectionnés pour concourir dans les catégories communication externe, communication interne et communication produit. Parmi les participants, citons Axa Prévention, Allianz France, Banque de France ou encore IBM. Sans oublier Colas, qui a remporté le prix du meilleur scénario et le prix de la communication interne pour le film « Sous influence », qui dénonce les effets des addictions comme l'alcool, la drogue, les médicaments et les téléphones, sur la vie de tous les jours. Le prix de la communication externe a été remis à Claire Laverne, pour un court métrage intitulé « Données personnelles, des pratiques qui interpellent ». Tandis que le prix de la communication produit a été attribué à « Un visiteur indésirable », commandité par Capgemini pour promouvoir ses services de Threat Hunting qui aident à identifier les menaces sur les systèmes informatiques.

Eliane Kan

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.