Gérer les risques aujourd'hui et demain

Héliportage : l’OPPBTP rappelle les consignes de sécurité dans un guide

23-02-2019

Cette pratique qui permet d’acheminer du matériel sur des chantiers difficiles d’accès par hélicoptère présente de nombreux risques. L’Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics vient de publier un guide exhaustif de conseils et bonnes pratiques relatifs à l'héliportage.

Héliportage de deux poutres treillis sur le chantier du centre
commercial de Rosny 2 en Seine-Saint-Denis (93)
par les équipes de BSR 1873. © BSR 1873
Certains chantiers, comme la construction de lignes électriques à haute tension, se déroulent parfois dans des conditions d'accès difficiles (montagne, zones reculées, etc.). Dans ce genre de situation, l’héliportage est une alternative judicieuse pour acheminer, approvisionner ou positionner du matériel avec précision. Chute de matériel, collision ou, pis encore, le crash de l'hélicoptère : en cas d'accident, les dégâts sont terribles. Pour éviter cela, l’Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP) vient d’éditer un guide rassemblant l’ensemble des pratiques de sécurité, à destination des hélicoptéristes. Une partie est également consacrée aux entreprises de construction souhaitant faire appel à une société d’héliportage.

Un danger pour le pilote et pour le personnel au sol


Si les travaux héliportés sont d’une grande utilité pour améliorer les délais en termes de logistique et de manutention sur les chantiers difficiles d’accès, cette technique sert également à transporter du personnel sur site lorsque les routes ne le permettent pas. Et, dans certains cas, il est même possible de remplacer la grue mobile pour déplacer des colis de faible charge. « Toutefois, face à des milieux parfois hostiles, le pilote doit faire preuve de dextérité et de sang froid. Et le personnel au sol doit également agir avec une grande prudence », peut-on lire en guise d’introduction dans l’ouvrage.

Bonnes pratiques

Face à ce degré de risque, l’organisme ne lésine pas sur les conseils. Découpé en six chapitres sur 38 pages, le guide aborde un grand nombre de sujets essentiels tels que la présentation des acteurs d’une opération d’héliportage ainsi que la description des intérêts et conditions d’utilisation. Il passe également en revue l’ensemble des risques rencontrés lors de ce type d’opération ainsi que les étapes à respecter pour une bonne préparation des travaux. En outre, l’ouvrage évoque les formations disponibles aux professionnels du BTP. En prime, on y retrouve le style ludique de l’OPPBTP, riche en illustrations et bonnes pratiques. Les lecteurs y trouveront un mémo des gestes pertinents à effectuer dans une opération de guidage héliporté, ainsi qu’un lexique recensant les termes du jargon hélicoptériste.

Ségolène Kahn

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.