Gérer les risques aujourd'hui et demain

Olivier Piatkowski (EPI Center) : « Le marché de la chaussure de sécurité profite de l'embellie économique »

04-12-2017

Interview du chef produit EPI chez EPI Center, premier réseau français d’indépendants spécialistes en EPI (Equipements de protection individuelle) et vêtements professionnels avec un chiffre d'affaires de 74 millions d'euros en 2016. Filiale du groupe Adeo, ce groupement constitué de 48 adhérents va lancer début janvier une gamme exclusive de chaussures de sécurité estampillée de la marque Auda qui renaît ainsi de ses cendres.

Olivier Piatkowski, chef produit
chez EPI Center. © DR
Comment se porte le marché de la chaussure de sécurité ?

En préambule, le marché français des EPI, pour l’année 2017, se porte très bien pour nous. Nous profitons de la reprise de la fin du premier semestre qui nous permet de revendiquer le fait que notre progression, à fin novembre 2017, est à deux chiffres. Même embellie pour notre marché de la chaussure de sécurité. Il s'agit de notre seconde famille de produits.

Quelle part représente la vente de chaussures dans votre chiffre d'affaires ?

EPI Center et ses adhérents ont réalisé, en 2016, un chiffre d’affaires global de 74 millions d’euros. Nous estimons que 20% de ces ventes sont réalisées en chaussures de sécurité. Ce qui est légèrement supérieure à la moyenne nationale.

Quelles sont les grandes tendances en matière d'offre de produits et de demande des utilisateurs ?

Nous notons une forte demande sur des modèles typés Sport, plus communément appelés Sneakers. En effet, la nouvelle population d’actifs (20 – 25 ans) veut retrouver les mêmes codes vestimentaires en B2B qu'en B2C. Nous constatons également, depuis quelques années, une montée en gamme des produits au niveau du confort mais aussi en termes de technologie. L’effet positif est que notre prix de vente moyen évolue mais vendre des chaussures techniques ne s’improvise pas.

Pouvez-vous nous parler de la marque Auda ?

Notre réflexion était de pouvoir reproduire, sur d’autres gammes de produits, le succès rencontré sur notre gamme exclusive en Workwear « Gamex ». Nous avons eu l’opportunité de privatiser la marque Auda qui existe depuis 1912, de la faire renaître de ses cendres et de la positionner dès 2018 comme notre gamme exclusive en matière de chaussures de sécurité. Ces produits seront uniquement accessibles à nos adhérents, en circuit long, via la plateforme Adeo localisée à Breuil (60). Ce mode de distribution leur donnera souplesse et agilité ainsi que de meilleurs prix.

Pourquoi EPI Center a-t-il fait le choix de s’orienter vers une politique de marque exclusive ?

Les marques exclusives sont une première étape. Pour être plus précis, nous considérons que nous avons la maîtrise technique et la connaissance du produit. Nous avons encore beaucoup à apprendre en logistique (dédouanement, transport) et en qualité (tests normatifs, déclaration de conformité). C’est pourquoi nous préférons nous appuyer sur des fabricants maîtrisant tous ces paramètres. Bien sûr, notre appartenance au Groupe Adeo nous fera monter en compétence sur ces sujets.
EPI Center va distribuer en exclusivité la gamme
de chaussures de sécurité Auda dès l'année
prochaine. © EPI Center
À quelles demandes répondent les 6 premiers modèles ?

Tout d’abord, nous avons positionné deux collections fabriquées en Tunisie, haut lieu de fabrication de la chaussure de sécurité. La première appelée « Sport » se compose de 4 modèles plutôt orientés vers les métiers du second œuvre, les artisans, l’industrie, la logistique et les services. La deuxième collection, « Outdoor », est constituée de deux modèles qui intéressent plutôt le bâtiment, les travaux publics ainsi que les collectivités locales. 

Quelles sont vos ambitions pour Auda ?

Elles sont multiples. En premier lieu, les modèles doivent plaire et satisfaire nos clients en termes de confort, de technicité et de look. Ensuite, la marque Auda doit, de nouveau, être hyperactive dans le « paysage » de la chaussure de sécurité. Ainsi la gamme s’étoffera-t-elle progressivement vers d’autres modèles et de nouvelles technologies. De sorte que le succès rencontré soit à la hauteur de nos espoirs.

Propos recueillis par Eliane Kan

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.