Gérer les risques aujourd'hui et demain

Petzl soutient le championnat de France des cordistes

06-04-2018

L'événement se tiendra les 17 et 18 mai 2018 à la Cité des Arts de Marseille. En tant que partenaire, ce spécialiste du matériel d’alpinisme compte bien revendiquer son engagement auprès de ces alpinistes du bâtiment.

Une équipe de cordistes entretient la plus haute tour
d'Italie, l'UniCredit à Milan. © Petzl
Démantèlement d’une structure métallique dans l'enceinte du réacteur d'une centrale nucléaire, intervention sur un barrage hydraulique, descente en rappel le long d'un immeuble pour réparer une évacuation d'eau pluviale... le métier de cordiste intervient dans de nombreux secteurs, là où échafaudages et nacelles ne peuvent être installés. Mettant à l'honneur cette discipline hautement technique, le championnat de France des cordistes se tiendra les 17 et 18 mai prochains à la cité des Arts de Marseille. Cet événement annuel, qui a pour but de valoriser les professionnels de travaux d’accès difficile, bénéficiera de l’accompagnement du fabricant de matériel d’alpinisme Petzl.

Risque et adrénaline


Suspendus dans les airs et souvent dans des conditions climatiques extrêmes, les cordistes sont les spécialistes des travaux de précision mais aussi du risque et de l’adrénaline. Une fois en hauteur, ces professionnels du vide doivent nettoyer, restaurer, peindre, maçonner, forer, souder, monter des installations… Ce métier, qui réclame de très nombreuses compétences en termes de gestion de la sécurité et du travail de précision, suscite la passion de ceux qui l’exercent. Lesquels se retrouvent dans le cadre d'événements, à l'instar du championnat de France des cordistes.

Huit finalistes
 

Travail de précision, tests de rapidité, maîtrise de l’outillage, intervention de secours... Durant cet événement organisé par le Syndicat français des entrepreneurs de travaux en hauteur (SFETH), ce sont 80 cordistes qui s'affronteront afin de prouver au jury leurs excellence. L'objectif étant de faire valoir la précision, la qualité, et le respect des normes de sécurité au cours de chaque exercice. Au programme : 32 cordistes seront qualifiés la première journée pour les Masters du lendemain matin, à l’issue desquels huit finalistes seront sélectionnés. En parallèle, une autre compétition, le Challenge Entreprise, sera organisée afin de mettre en valeur le travail en équipe (trois concurrents par équipe).

Valoriser le métier de cordiste
 

Le fabricant Petzl participe activement à la valorisation des métiers de travaux d’accès difficiles. S’il est partenaire de l'événement depuis sa création en 2006, le groupe organise également sa propre compétition internationale, le Petzl RopeTrip, qui se tient tous les deux ans depuis 2012. Ce championnat se compose d’un challenge sportif et d'un symposium technique rassemblant des équipes de cordistes venus du monde entier. La prochaine édition se déroulera du 7 au 9 juin à Duisbourg (Allemagne).

Un nouveau modèle de descendeur


Le fabricant a également mis au point cette année de nouveaux produits dédiés à la profession, notamment un descendeur baptisé Rig. Muni d’une poignée ergonomique, ce descendeur auto-freinant permet de contrôler la descente. Pour ce faire, un système autolock aide le cordiste à se positionner au poste de travail, sans avoir à manipuler la poignée et à réaliser de clé d’arrêt. Une fois bloquée, la corde peut alors être ravalée sans avoir à manipuler la poignée. En outre, le cliquet de verrouillage sert à installer la corde tout en gardant l’appareil connecté au harnais, ce qui facilite les passages de fractionnement.

Un harnais pour faciliter la remontée


A cela s’ajoute le harnais Astro dédié aux remontées sur la corde dans les accès difficiles. Il est muni d’un bloqueur ventral au niveau duquel se situe un point d’attache pour intégrer des équipements tels qu’une longe ou une sellette. Côté maintien, ce modèle est doté d’une ceinture et de tours de cuisse semi-rigides et larges. Placées à l’arrière du harnais, des boucles autobloquantes permettent, quant à elles, d’effectuer les réglages courts en cas d’utilisation du point d’attache dorsal.

Ségolène Kahn

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.