Gérer les risques aujourd'hui et demain

Le Réseau DEF recrute grâce à un MOOC

28-11-2018

Pour faciliter le recrutement de ses futurs employés, ce réseau d’entreprises du secteur de la sécurité incendie organise son premier MOOC (Massive Open On-line Courses). Objectif : former et tester les compétences des futures recrues.

Gratuite, cette formation de deux heures est accessible en ligne.
© Réseau DEF
Face aux flammes, les risques étant extrêmement élevés, la sécurité incendie est un marché où l'on ne plaisante pas. Pour s’assurer des compétences et des connaissances en termes de sécurité de ses employés, le Réseau DEF, réseau international et indépendant d'entreprises expertes en sécurité incendie, a décidé de prendre le problème à la source. Ce groupement d’une soixantaine d’entreprises a eu l’idée d’organiser une campagne de recrutement basée sur un Massive Open and Online Course (MOOC). Le but étant de former en amont les prochaines recrues à leur futur métier.

Dénicher les jeunes talents


Inutile de dire que pour s'orienter vers un métier relatif à la lutte contre les incendies, mieux vaut nourrir une véritable vocation. D'où la nécessité pour les recruteurs de mesurer l'intensité de l'investissement des candidats à travers ce MOOC. « Outre son pouvoir d'attraction, il nous permet de nous assurer de la motivation des candidats, de tester leurs compétences et de les former avant même leur intégration », précise Djamila Nahet, directrice des ressources humaines du Réseau DEF.

Trouver la meilleure orientation


Accessible en ligne, via un smartphone ou un ordinateur, la formation est gratuite. Le programme consiste en une initiation de deux heures aux trois grands métiers de la sécurité, à savoir technicien, commercial et technicien en bureau d’études. Des outils pédagogiques tels que des témoignages vidéo, des documentaires ou encore des quizz sont à la disposition des candidats. De quoi les aider à choisir la bonne orientation, tester leurs compétences et gagner une place parmi les sélectionnés finaux. Ayant débuté le 19 novembre, cette première session de quatre semaines s'achèvera mi-décembre.

Ségolène Kahn

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.