Gérer les risques aujourd'hui et demain

Les Trophées de l’Embarqué 2018 font la part belle à la sécurité

05-12-2018

Soutenu chaque année par la Direction Générale des Entreprises (DGE) et le ministère de l'Economie et des Finances, ce prix distingue des projets innovants de systèmes électroniques dotés de logiciels embarqués. La sélection 2018 des lauréats fait la part belle au secteur de la sécurité.

Les Trophées de l'Embarqué ont récompensé la détection
nucléaire, la lutte contre l'assouplissement au volant
et la protection des données. © Cap'Tronic
Récompensant les innovations du marché florissant des objets connectés, la 11e édition des Trophées de l’Embarqué a dévoilé ses lauréats pour l’année 2018. Soutenu chaque année par la Direction Générale des Entreprises (DGE) et le ministère de l'Economie et des Finances, ce concours d’envergure nationale est organisé par Embedded France et le programme Cap-Tronic, porté par l'association Jessica France, fondée par le CEA et Bpifrance. Il vise à distinguer les projets d'entreprises qui ont développé et mis en œuvre un ou plusieurs systèmes embarqués présentant une composante logicielle prépondérante et particulièrement innovante.

Onze nominés


A cette occasion, onze projets sont d'ores et déjà nominés selon différentes catégories, à savoir la robustesse du système, l’industrie et les services, le domaine du grand public ou encore la santé et l’aide à la personne. Les prix seront remis lors des Assises de l'Embarqué au Centre des conférences Pierre Mendès France du ministère de l'Économie et des Finances, à Paris le mercredi 19 décembre, par des acteurs influents du marché tels que l'éditeur de logiciels de simulation numérique Ansys, le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), Microsoft, Thales et le groupe d'ingénierie numérique Viveris. Précisons que les Assises de l'embarqué sont organisées par le syndicat Syntec numérique, le programme Cap'Tronic et les pôles de compétitivité Aerospace Valley, Images & Réseaux, Minalogic et Systematic.

Sécuriser le nucléaire


Parmi les nominés figure Damavan Imaging, qui s’est spécialisé dans la détection de la radioactivité et des risques de contamination. En témoigne sa solution de spectrométrie et d’imagerie des rayons gamma qui, grâce à une technologie d’imagerie temporelle, est capable de localiser et de quantifier les zones radioactives. De quoi intéresser aussi bien la sûreté et la sécurité que la santé au travail dans le nucléaire ou le médical.

Des solutions de cybersécurité


Côté protection des données, l’éditeur AwaCloud a inventé un serveur de poche sécurisé destiné aux entreprises faisant voyager leurs collaborateurs. HotSpot, VPN ou WiFi sont autant de services que délivre ce boîtier, afin d’offrir un réseau autonome à la connexion sécurisée et aux données chiffrées. Dans ce sillage, l’éditeur Vandelay lance la clé USB Lokly, garantissant la sécurité et l’intégrité des données qui y sont stockées. Quant aux lunettes intelligentes d'Ellcie Healthy, elles sont équipées de capteurs capables de détecter les signes d'assoupissement du porteur, notamment lorsqu'il est au volant.

Ségolène Kahn

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.