Gérer les risques aujourd'hui et demain

Vidéosurveillance : Pelco passe de Schneider Electric à Transom Capital Group

04-06-2019

Cette filiale pionnière en matière de caméras de vidéosurveillance, de logiciels et de systèmes de gestion, vient de faire l’objet d’une cession afin de laisser son ex-propriétaire se concentrer sur ses activités de gestion de l’énergie et d’automatismes industriels.

Pelco s'est spécialisée dans les systèmes de gestion de vidéosurveillance. © Pelco
Dans ses résultats annuels 2018, le groupe français Schneider Electric vient d’annoncer la cession de Pelco, onze ans après son acquisition, à la firme de capital-investissement américaine Transom Capital Group. Cette filiale californienne qui propose des solutions et équipements matériels de vidéosurveillance comme des caméras, des logiciels d'enregistrement et de gestion de systèmes, emploie 478 personnes. Elle a réalisé un chiffre d'affaires de 169 millions d'euros en 2018.

D’autres sessions à venir

Depuis mars dernier, le groupe entré en négociations exclusives, avait affirmé son intention de vendre sa branche vidéosurveillance à Transom. Alors que d’autres reventes équivalentes devraient concerner des filiales qui totalisent un chiffre d’affaires compris entre 1,5 et 2 milliards d’euros, le groupe Schneider Electric a fait savoir que cette cession fait partie d’une stratégie plus globale. L’objectif étant de se décharger des secteurs considérés comme « moins stratégiques » pour « concentrer les activités sur les offres centrales de gestion de l'énergie et d'automatismes industriels », comme le cite un communiqué du groupe.

Une perte de session sans dommage


Si les modalités de la transaction ont, pour l’heure, été tenue secrètes, le groupe français avait indiqué fin mars que sa perte de cession pourrait atteindre jusqu'à 250 millions d'euros. Toujours d’après le communiqué, cette opération n’aura pas d’impact sur les finances du groupe.

Ségolène Kahn

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.