Gérer les risques aujourd'hui et demain

Sécurisation des sites sensibles : Vitaprotech s’offre ARD

01-05-2019

Spécialiste des systèmes de contrôle d’accès des sites d’importance vitale (OIV), le groupe rhodanien a fait l’acquisition de l’entreprise ARD. Elle contrôle notamment les accès des bâtiments de Nexity, Areva et l’Ecole des Mines.

Le groupe Vitaprotech ambitionne d'asseoir sa position
en tant que spécialiste de la protection et du contrôle
d'accès des OIV. © Pixabay
Acteur de référence dans la sécurisation et la gestion des accès des sites d'importance vitale (OIV), le groupe rhodanien Vitaprotech, basé à Vaulx-en-Velin, vient d'acquérir la société high-tech ARD. Implantée à Gap (Hautes-Alpes), celle-ci est spécialisée dans le contrôle d'accès et la monétique. L'objectif ? Booster les investissements technologiques et stimuler la croissance, notamment à l’international.

Une clientèle de haut vol

Pour le groupe rhodanien, qui bénéficie du soutien d’investisseurs solides comme Bpifrance et Eurazeo PME depuis juillet 2018, cette acquisition devrait renforcer son positionnement sur le marché de la sécurisation des sites sensibles. D’autant que l’entreprise gapençaise, créée en 1982 par Pierre Vollaire, l'actuel maire des Orres, peut se targuer d’un portefeuille de clients prestigieux. Des acteurs de renom comptent parmi le millier de bâtiments déjà équipés : Nexity, Areva, L'Oréal, Les Echos, Arcelor-Mittal, le Crédit Agricole, les Eaux de Paris, le stade de Bordeaux ou encore l'École des Mines.

De futures collaborations avec les différentes entités du groupe

ARD, qui emploie 64 salariés, aura également accès à un large panel de solutions et d’infrastructures mis à disposition par les divers fabricants que regroupe Vitaprotech. Il s’agit, par exemple, des systèmes de détection périmétrique conçus par Sorhea et Eurocloture Security, mais aussi des logiciels d’analyse vidéo intelligente de Protech Videowave. A noter que le groupe Vitaprotech emploie 180 personnes réparties sur cinq sites.

Ségolène Kahn

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.