Gérer les risques aujourd'hui et demain

Un orage sec à l'origine de l'incendie qui a ravagé le Portugal

19-06-2017

La piste meurtrière a été écartée par les enquêteurs concernant l'immense incendie de forêt qui s'est déclenché samedi 17 juin dans le centre du Portugal, causant la mort de 62 personnes dont la plupart aurait été piégées par les flammes dans leur voiture. Le point sur ce que l'on sait.

Capture d'écran d'une vidéo montrant les flammes
qui ont ravagé la région de Leiria. © TCA-innov24
Le Portugal est en train de subir la catastrophe la plus meurtrière de son histoire récente alors qu'un incendie s'est déclenché samedi à 15 heures à Pedrogao Grande dans la région de Leiria. Connue pour ses forêts de pins et d'eucalyptus, cette région connaissait depuis quelques jours une période de canicule avec des températures dépassant les 40°C. Dans ce terrible contexte, se sont ajoutés des vents violents qui ont attisé les flammes. L'incendie s'est ainsi propagé à une vitesse déconcertante, assiégeant les villages de Pedrogao Grande, Figueiro dos Vinhos et Castanheira de Pera. Un plan d'évacuation a tout de suite été mis en oeuvre.

Des victimes piégées dans leur voiture

Si certaines personnes ont été retrouvées mortes chez elles dans les zones les plus reculées, ce sont surtout sur les routes que l'incendie a été le plus meurtrier. Ainsi une grande partie des victimes dont de nombreuses familles, ont été prises de cours par les flammes qui les ont piégées dans leur voiture. Au moins 18 personnes ont trouvé la mort sur la N-236, reliant Figueiro dos Vinhos à Castanheira de Pera, tentant de foncer à travers les flammes selon le secrétaire d’État à l’Intérieur, Jorge Gomes. Au total dimanche soir, ce sont au moins 62 personnes qui ont péri dans les flammes et autant de blessés, dont huit pompiers. Cinq blessés sont dans un état grave (quatre pompiers et un enfant). Les autorités craignent que le bilan ne s'alourdisse au fur et à mesure des recherches.

Les moyens qui ont été mis en oeuvre

 « Un orage sec est à l’origine de l’incendie », a déclaré la police judiciaire écartant ainsi la piste criminelle. « Nous avons trouvé l’arbre frappé par la foudre », a confirmé son directeur national, Almeida Rodrigues. Jusqu'à 900 pompiers et plus de 280 véhicules ont été mobilisés pour venir à bout d'un mur de feu qui a atteint 50 mètres. Quatre avions bombardiers d’eau Canadair espagnols sont également venus en aide aux pompiers portugais. Dans le cadre du mécanisme européen de protection civile, la France a fait venir dans l’après-midi trois avions spécialisés dans l’extinction de feux. Deux avions espagnols supplémentaires et deux italiens vont aussi être envoyés dans ce cadre, selon la Commission européenne. Des renforts terrestres doivent également arriver lundi d’Espagne, selon la ministre portugaise de l’Intérieur, Constança Urbano de Sousa. 95% de la forêt ont été ravagés par les flammes à Pedrogao Grande dans la région de Leiria, où le gigantesque incendie a éclaté la veille, selon Público. Le Portugal a décrété trois jours de deuil national. Le président de la République portugaise, Marcelo Rebelo de Sousa, s'est adressé à la population dans une déclaration officielle dimanche soir en disant : « Notre douleur ne se mesure pas. »

Ségolène Kahn

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.